Covid-19 : les nouvelles mesures annoncées par Olivier Véran

Perrine de Robien - publié le 18/09/2020 à 10:44

« Nous devons apprendre à vivre avec le virus pour quelques mois encore », a déclaré Olivier Véran lors de son point de situation jeudi 17 septembre. Restrictions, port du masque, tests… Voici les nouveautés annoncées.

Véran masques dépistages rstriction
Dans certaines villes, il faut porter un masque dans la rue.

L'épidémie de Covid 19 progresse et il y aura des restrictions

Jeudi 17 septembre 2020, Olivier Véran a fait le point sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France. Force est de constater que, malheureusement, le virus progresse avec un taux d’incidence en hausse puisqu’il était « hier soir dans notre pays de 83, alors qu'il était à 40 à la fin du mois d'août, à 25 au milieu du mois d'août et à 10 à la fin du mois de juillet » a expliqué le ministre de la Santé. Le Covid-19 circule fortement chez les jeunes qui « font moins de formes graves, mais qui peuvent en faire » et peuvent le diffuser à des « personnes moins jeunes et vulnérables ». À ce jour, « le taux d'incidence chez les personnes âgées est de 190 à Marseille, 113 à Lyon et à plus de 80 dans plusieurs grandes villes comme Nice, Bordeaux, Lille ou Toulouse ».

« Le taux d'incidence a dépassé pour de nombreux départements les différents seuils d'alerte », a déclaré Olivier Véran. Désormais, 53 départements sont classés en zone rouge, dont l’Aveyron, nouvellement concerné. Aussi, le ministre de la Santé a-t-il annoncé de prochaines restrictions d’ici samedi 19 septembre dans les villes de Lyon et Nice avec la même « approche mise en place à Marseille et Bordeaux ». Il a par conséquent demandé aux préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes de proposer au gouvernement de nouvelles mesures. Concernant Marseille et la Guadeloupe, « si la situation ne s’améliore pas », il estime qu’« il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes » (comme la fermeture des bars, l'interdiction des rassemblements publics…).

Plus de dépistages et des modifications du protocole pour les écoles et crèches

Olivier Véran a également détaillé la stratégie de la France pour lutter contre le Covid-19. Elle repose en trois mots : tester, alerter, protéger. Elle vise notamment à « identifier un maximum de porteurs du virus, y compris et notamment d'ailleurs parmi les publics asymptomatiques ». Reconnaissant les « embouteillages » dans les centres de tests, il a annoncé l’ouverture de 20 nouveaux lieux de dépistages qui auront une capacité de 500 tests PCR par jour et seront destinés aux personnes prioritaires. Concernant les tests salivaires, l’avis de la Haute Autorité de santé est attendu « de façon imminente ».

Pour les jeunes enfants, « ils ont peu de risques de contracter une forme grave et sont peu actifs dans la chaîne de transmission du coronavirus », a assuré le ministre. Par conséquent, le protocole est modifié et si un écolier est positif, il doit rester 7 jours à la maison mais ses camarades pourront retourner en classe sauf en cas « de chaîne de transmission manifeste ». Si l’enfant présente les symptômes d’un rhume sans fièvre, il n’est pas obligé de rester chez lui. « Nous allons en revanche renforcer les mesures pour limiter autant que possible les contaminations d'adulte à enfant, comme cela est le cas à l'école », a précisé Olivier Véran. Dans les crèches, les adultes doivent désormais porter un masque même en présence des enfants, sauf dérogation spéciale (enfant ayant des troubles du comportement par exemple).

À lire aussi Garde d’enfant : quels sont les différents types de crèches ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.