Covid-19 : Paris interdit l’alcool dans certaines rues

Paolo Garoscio - publié le 23/02/2021 à 08:30

Tandis que les Alpes-Maritimes sont concernées par un confinement le week-end sur le littoral et que Dunkerque demande des mesures similaires, la préfecture de Paris a décidé de limiter la consommation d’alcool dans la Capitale. Des scènes d’attroupements ont été filmées le week-end du 20 février 2021, ce qui n’aura pas manqué d’inquiéter les autorités.

paris alcool interdiction rues
Paris a été le théâtre de scènes d'attroupements qui ont scandalisé les internautes.

Beau temps et alcool : un risque pour la Covid-19

Les autorités, et le gouvernement, ont tenté d’en appeler à la responsabilité des Français pour le week-end du 20 février 2021… mais les premiers rayons de soleil, une année 2020 plus que compliquée et des températures douces auront eu raison de la crainte du virus. Des centaines de personnes se sont retrouvées à Paris pour boire un verre, avant le couvre-feu toujours en vigueur à 18 heures.

Les scènes, filmées et diffusées sur les réseaux sociaux, ont provoqué l’indignation de certains, alors que le risque pandémique est encore très élevé et que le gouvernement tente le tout pour le tout pour ne pas reconfiner. « Ces regroupements sur la voie publique, favorisés par la consommation de boissons alcooliques, ont entraîné des comportements contraires aux gestes barrières, susceptibles de favoriser la propagation du virus à l’heure où la situation sanitaire reste fragile », écrit la Préfecture de Police dans un communiqué publié le 22 février 2021 en début de soirée.

Boire de l’alcool est interdit dans deux rues parisiennes

La Préfecture de Police de Paris a donc décidé de prendre des mesures, qui sonnent plus comme un coup de semonce : la consommation d’alcool est interdite dès mardi 23 février 2021 de 11 heures à 18 heures (moment où le couvre-feu entre en vigueur) dans deux rues de la Capitale. Sont concernées la rue de Buci, dans le VIe arrondissement, et la rue de la Contrescarpe, dans le Ve arrondissement.

Une mesure très limitée, donc, et d’une durée de 15 jours, qui ne risque pas d’avoir un effet très important, alors que le week-end du 27 février 2021 devrait également être doux. Une manière, pour la Préfecture, de dire qu’elle surveille et qu’elle n’hésite pas à pendre des mesures restrictives si nécessaire, sans doute dans l’espoir de ne pas avoir à le faire.

À lire aussi Jardin : les travaux de fin d’hiver pour l’arrivée du printemps

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.