Covid-19 : quelles nouvelles mesures à partir du 28 septembre ?

Aurélie Giraud - publié le 28/09/2020 à 10:00

La France voit rouge : face au rebond de l’épidémie de Covid-19, de nombreux départements ont été plassés en zones d’alerte. Alerte rouge, alerte maximale, alerte renforcée : quelles mesures, pour qui et pour combien de temps ? Nous faisons le point.

bars
Covid-19 : quelles villes sont concernées par les nouvelles mesures restrictives ?

Covid-19 : 69 départements en alerte rouge, 11 métropoles en alerte renforcée

Selon la dernière carte publiée par le ministère de la Santé, 69 départements français ont été placés en alerte rouge concernant la circulation du Covid-19. Dans ces territoires, le taux d’incidence du virus dépasse les 150 cas de contamination pour 100.000 habitants.

11 villes ont été classées en « alerte renforcée » : Paris et sa petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble et Montpellier rejoignent les villes de Bordeaux, Lyon et Nice. Ici, le taux d’incidence dépasse 150 cas pour 100.000 habitants ; 50 cas pour 100.000 chez les personnes âgées.

La Guadeloupe et les villes d’Aix et Marseille ont quant à elles été placées en zone « d’alerte maximale ». Le taux d'incidence y est de plus de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants, 100 nouveaux cas pour 100.000 habitants chez les personnes âgées et la part de patients Covid-19 dans les services de réanimation atteint 30%.

Ces différents niveaux d’alerte doivent permettre « pour chaque territoire et en concertation avec les élus locaux, les préfets et les Agences régionales de santé, de prendre les mesures adaptées, celles qui permettront de poursuivre la vie économique, culturelle et sociale » a assuré le ministère.

Bars, restaurants, rassemblements : nouvelles mesures restrictives pour deux semaines

Des mesures qui ne devront pas « durer plus de deux semaines » a par ailleurs ajouté le ministre de la Santé. Parmi elles, l’une a fait grand bruit : à partir de lundi 28 septembre, et pour une durée de 2 semaines, soit jusqu’au 11 octobre inclus, les bars et restaurants devront rester totalement fermés dans les zones en « alerte maximale ». Dans ces zones, les établissements recevant du public resteront par ailleurs fermés, « sauf s'il existe déjà un protocole sanitaire strict ».

Dans les villes placées en « alerte renforcée », seuls les bars, c’est-à-dire les établissements servant de l’alcool sans nourriture, devront fermer à 22h. Les salles des fêtes et salles polyvalentes seront également totalement fermées, ainsi que les salles de sport, les gymnases et les piscines, excepté pour les mineurs pratiquant le sport en clubs et en associations.

Concernant les rassemblements, là encore selon le classement des territoires, les règles diffèrent. Dans les départements classés en rouge, les fêtes privées seront limitées à 30 personnes maximum. Sont ici concernées « les fêtes, les mariages, les tombolas, les événements associatifs, les anniversaires, les communions… » a tenu à préciser le ministre de la Santé Olivier Véran. Dans les 11 villes en « alerte renforcée », les grands rassemblements publics sont désormais limités à 1.000 personnes et dans l’espace public, ils seront restreints à 10 personnes maximum, hormis pour les enterrements.

À lire aussi Comment éviter de se faire arnaquer au restaurant ?

 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.