Covid-19 : une surveillance renforcée mais pas de nouvelles mesures

Paolo Garoscio - publié le 26/02/2021 à 08:30

Le Premier ministre Jean Castex a tenu, jeudi 25 février 2021, une conférence de presse sur la situation sanitaire en France, après que la barre des 30.000 cas en 24 heures a été franchie la veille. Les annonces ont toutefois été très limitées, puisqu’aucune nouvelle mesure n’a été annoncée. Mais la situation pourrait bien évoluer dans le courant de la semaine du 1er mars 2021.

covid-19 pandémie mesures confinement castex
La situation sanitaire se dégrade en France.

20 départements sous « surveillance renforcée »

Après Nice, le littoral azuréen et l’agglomération de Dunkerque, nombreux étaient ceux qui s’attendaient à ce que Jean Castex annonce de nouvelles mesures sanitaires dans les territoires où le virus circule beaucoup. Ce ne sera finalement pas le cas : le gouvernement se donne encore une semaine pour voir l’évolution de la situation et a tout simplement placé 20 départements en « surveillance renforcée ».

Néanmoins, le Premier ministre a mis en garde les Français, le 25 février 2021 : « la situation sanitaire de notre pays s’est dégradée au cours des derniers jours ». Si aucune mesure n’a été annoncée durant cette conférence de presse, l’exécutif ne se privera pas de prendre « des mesures qui entreront en vigueur la semaine du 6 mars » en cas de dégradation ultérieure. Le rendez-vous est donné.

La vaccination accélérée en France

Le gouvernement maintient donc sa stratégie : la territorialisation. Mais le confinement total de la population n’est jamais totalement exclu : « le confinement est un levier auquel nous devons recourir quand on ne peut pas faire autrement. Il faut le faire à bon escient, au bon moment et dans la bonne mesure », a déclaré le Premier ministre le 25 février 2021.

Pour l’éviter, l’exécutif compte sur la vaccination. Fin février 2021, « plus de 4 millions de vaccins auront été administrés à plus de 3 millions de personnes », annonce Jean Castex. Et les plus de 65 ans pourront bénéficier des vaccins début avril 2021 même sans comorbidité, la campagne de distribution des vaccins AstraZeneca aux personnes à risque ayant commencé cette semaine du 22 février 2021.

À lire aussi Des astuces pour habiller toute la famille sans se ruiner au printemps

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.