De nouvelles aides pour les commerçants et les artisans

Paolo Garoscio - publié le 30/06/2020 à 11:00

Pour faire face à la crise économique qui s’annonce, le gouvernement a dévoilé un nouveau plan d’aides à destination des commerçants et des artisans qui ont été durement touchés par le confinement et qui risquent de déposer le bilan avant la fin de l’année 2020.

aide commerce artisan covid
L'aide aux petits commerces et aux artisans est renforcée.

Proposer des loyers modérés en centre-ville

Le plan du gouvernement est en deux parties dont l’une, la plus importante en termes de budget alloué, va se dérouler sur 5 ans. Par le biais de la Banque des territoires et de diverses foncières existantes ou qui seront créées, l’État va acheter des locaux en centre-ville. L’objectif est double : aider les commerçants et les artisans, mais également lutter contre la désertification des centres-villes.

Avec un budget de 800 millions d’euros, dont 300 millions en fonds propres et 500 millions de prêts, la Banque des territoires espère permettre le rachat de 6.000 commerces de centre-ville. Ces derniers seront ensuite mis en location à destination des commerçants et artisans indépendants avec des loyers modérés de sorte à réduire les frais fixes de ces petites entreprises.

Prolongation du fonds de solidarité

L’autre pan du nouveau plan du gouvernement dévoilé le 29 juin 2020 cible la trésorerie des petits commerces et des artisans à court terme. C’est par le biais du fonds de solidarité que ces aides seront distribuées : les commerçants et les artisans voient ainsi le fonds de solidarité être prolongé pour le mois de juin 2020, comme c’est le cas pour les professionnels du tourisme.

De plus, ces aides sont élargies puisque pour en bénéficier il ne faudra plus justifier d’un refus de Prêt Garanti par l’État (PGE) de la part des banques. Le gouvernement va, pour ce faire, ajouter 500 millions d’euros au fonds de solidarité qui permettra de débloquer l’aide de 1.500 € en cas de baisse mensuelle de 50% ou plus du chiffre d’affaires, mais également une nouvelle aide pouvant atteindre 5.000 € pour les charges fixes.

À lire aussi Un commerçant peut-il refuser votre paiement par chèque ou un billet ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.