Gaspillage : de nouveaux objets en plastique à usage unique interdits

Nicolas Boutin - publié le 15/01/2021 à 14:25

Après l’interdiction des cotons-tiges, des assiettes jetables et des gobelets en 2020, une nouvelle série d’objets sont désormais interdits à la vente cette année, avec l’entrée en vigueur de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.

plastique
Les plastiques à usage unique font l’objet de nouvelles interdictions.

Les plastiques à usage unique dans le collimateur

De nouveaux objets en plastique à usage unique sont désormais interdits à la vente. En 2021, les pailles, touillettes, gobelets en plastique à emporter, couverts, emballages alimentaires en polystyrène expansé, tiges pour ballons gonflables vont devoir quitter les rayons. C’est le cas aussi des objets en plastique oxodégradable qui se fragmentent en microparticules dans la nature sans y être éliminés.

Résultat de l’entrée en vigueur de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire adoptée par le parlement en février 2020. Les cotons-tiges, assiettes jetables et gobelets étaient déjà retirés du commerce depuis le début de l’année 2020.

Une suppression totale du plastique en 2040

Cette loi prévoit également l’interdiction de déposer des imprimés publicitaires sur les pares-brises des véhicules ou dans les boîtes aux lettres qui affichent la mention « Stop Pub ». En cas de non-respect de cet autocollant par les distributeurs, cela devient une infraction pénale.

Autre nouveauté, les consommateurs pourront apporter leurs propres contenants en magasin pour les produits vendus en vrac. D’autres restrictions sur les plastiques à usage unique sont prévues dans les années à venir. Le gouvernement s’est fixé l’objectif de voir sa suppression totale en 2040.

À lire aussi Comment réduire le plastique en faisant les courses ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.