Les mariages et fêtes privées interdits dans toute la France

Perrine de Robien - publié le 16/10/2020 à 10:22

Jeudi 15 octobre, Jean Castex a annoncé que les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, seraient interdites. Une mauvaise nouvelle pour ceux qui devaient se « dire oui » dans les prochaines semaines.

Covid-19 interdiction mariage fêtes
Interdiction des mariages et fêtes privées dans toute la France.

Des mariages reportés ou annulés à cause du Covid-19

2020 n’est décidément pas l’année où il fallait se marier. À cause de la crise sanitaire et du confinement, beaucoup de futurs mariés qui devaient se passer la bague au doigt au printemps et à l’été, ont repoussé leurs noces à l’automne. Si pour certains c’est déjà chose faite, d’autres avaient prévu de se « dire oui » à la Toussaint. Un grand jour qui devrait se dérouler dans la plus stricte intimité.

Jeudi 15 octobre, lors d’une conférence de presse, Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé de nouvelles mesures. Parmi celles-ci, il a détaillé l’interdiction des fêtes privées. « Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites ». Et contrairement au couvre-feu qui concerne quelques villes, cette interdiction est valable pour toute la France.

Pas de fête à cause du couvre-feu

Pas de chances pour les futurs mariés. Ils pourront se consoler en se disant qu’ils feront des économies de salle et de traiteur. Techniquement, il est en effet encore possible de recevoir chez soi car les cérémonies en petit comité et avec la mise en place des gestes barrière sont encore autorisées.

Néanmoins, avec le couvre-feu, la fête ne risque pas de durer tard dans la soirée. Alors « Mariage couvre-feu, mariage heureux » ?

À lire aussi 10 idées de beaux cadeaux de mariage pas chers

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.