Plan de déconfinement : les annonces d'Édouard Philippe

Paolo Garoscio - publié le 20/04/2020 à 08:00

Le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, se sont une nouvelle fois pliés à l’exercice désormais régulier du point global sur la pandémie de Covid-19, le 19 avril 2020. Le Premier ministre a annoncé plusieurs nouveautés et commencé à donner les grandes lignes du plan de sortie de confinement en cours d’élaboration par le gouvernement.

ehpad confinement france annonces philippe gouvernement
Le gouvernement maintient la date hypothétique du 11 mai 2020 comme étant celle du déconfinement.

Droit de visite dans les Ehpad et déconfinement le 11 mai 2020

Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont prévu un changement dans les règles régissant la vie en Ehpad : jusqu’à présent le confinement était total et les visites étaient interdites. Dès ce lundi 20 avril 2020, les visites seront à nouveau autorisées, sous réserve de respecter strictement la sécurité des personnes. Inutile, toutefois, de se pointer devant la porte de l’établissement : ce sera la direction de ce dernier qui fixera les règles, les créneaux, les autorisations… Il convient donc de l’appeler.

Édouard Philippe a également donné ce qui semble être une bonne nouvelle : le déconfinement le 11 mai 2020 se confirme, bien que la situation puisse encore évoluer. Mais il a prévenu que la vie ne sera pas la même qu’auparavant et que le déconfinement ne sera pas généralisé ni total. Des règles strictes seront à respecter même après le 11 mai 2020.

Cafés fermés, télétravail, masques…

Afin que la pandémie reste sous contrôle, le Premier ministre a confirmé les propos du président de la République : les bars et les cafés, et plus généralement les établissements accueillant du public, resteront fermés après le 11 mai 2020.

De même, alors que les entreprises rouvriront progressivement, le télétravail restera la norme et devra être encouragé et facilité. En cas de retour dans les bureaux, les gestes barrières devront être strictement respectés et les entreprises devront garantir la sécurité sanitaire des salariés (masques, gel hydroalcoolique, distances de sécurité…).

Les commerces aussi pourront rouvrir, toujours dans le respect des gestes barrières. Il faudra donc mettre en place des systèmes comme un nombre maximum de personnes à l’intérieur des locaux. Et dans les transports en commun, où la distanciation sociale est impossible, le port d’un masque « grand public » pourrait être rendu obligatoire.

À lire aussi L’aide-ménagère à domicile pour les personnes âgées

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.