Radars : les automobilistes pourraient davantage se faire flasher

Stéphanie Haerts - publié le 19/02/2021 à 15:00

À l'avenir, les radars seront placés aux endroits où les automobilistes sont le plus susceptibles de faire un excès de vitesse. C'est ce que révèle le site spécialisé Radars-auto. 

voiture radars
Les données sur le trafic vont servir à placer les radars de façon plus efficace.

Des données pour rediriger les radars

En 2017, des données sur le trafic en France ont été mises à disposition par Michelin Travel Partner. Elles vont désormais être utilisées par la Délégation à la Sécurité Routière (DSR). Ces informations vont permettre de cartographier les zones où les automobilistes font le plus d'excès de vitesse. Grâce à cette base de données, il sera ensuite possible de placer plus efficacement les radars fixes ou mobiles sur les routes. 

Cette carte va également donner de nouvelles informations aux préfectures et aux directions départementales des territoires (DDT) comme par exemple les tronçons où le trafic est le plus dense. Ces données permettront d'identifier les zones où les accidents sont les plus nombreux et de comprendre les comportements des automobilistes à ces endroits. 

Des zones plus fréquentées par les voitures radars

Mais ce n'est pas tout, les voitures radars pourraient également être amenées à sillonner davantage ces zones dans lesquelles les automobilistes ont tendance à avoir le pied lourd sur la pédale. Rappelons que ces voitures peuvent flasher en croisant ou en se faisant doubler. 

On devrait compter environ 450 de ces voitures d'ici à la fin 2021 qui circuleront même les week-ends et jours fériés. Concernant les modèles, il faut avoir l'œil sur les Ford Focus, les Volkswagen Passat, les Peugeot 308 et les Seat Leon. 

À lire aussi Comment contester un PV de radar automatique ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.