Les véhicules les plus polluants verbalisés d'ici 2021

Stéphanie Haerts - publié le 13/01/2021 à 11:00

Déjà interdits dans la zone à faible émission du Grand Paris, les véhicules polluants seront verbalisés d'ici 2021. Le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé l'utilisation de la vidéoverbalisation pour sanctionner les automobilistes qui ne seront pas en règle. 

Voitures pollution de l'air
La vidéo-verbalisation permettra de repérer les véhicules polluants non autorisés à entrer dans la zone à faible émission du Grand Paris.

Réduire la pollution du Grand Paris

Dans la capitale, plus de 70% de la population est touchée par la pollution de l'air. C'est pourquoi le gouvernement a mis en place un système de vidéoverbalisation qui devrait, d'ici 2021, santionner les véhicules les plus polluants non autorisés dans le Grand Paris. 

Jean-Baptiste Djebbari, qui a annoncé cette nouvelle mesure mardi 12 janvier dans des propos rapportés par Le Parisien, a indiqué : « L’objectif, c’est que la vidéo verbalisation démarre d’ici fin 2021. Puis que les contrôles-sanctions automatisés, avec un radar, puissent se développer dans la foulée ».

Améliorer la qualité de l'air

Pour le ministre, l'objectif est d'améliorer la qualité de l'air qui se dégrade d'année en année. « Ce n’est pas une question d’infraction routière, c’est une question de santé publique » a-t-il affirmé. Depuis juillet 2019, les voitures diesel de plus de 18 ans et à essence de plus de 21 ans sont interdites dans un large périmètre de la métropole parisienne.

Circuler dans une zone à faible émission avec une voiture non autorisée peut donner droit à une amende forfaitaire de 68 €, qui peut aller jusqu'à 450 €. La vidéoverbalisation devrait renforcer ces mesures et permettre de faire changer les comportements. En intensifiant l'interdiction de l'usage des véhicules Crit'air 4 et 5, déjà interdits de 8h00 à 20h00 en semaine, la qualité de l'air devrait être meilleure. Selon Jean-Baptiste Djebbari, ce nouveau dispositif devrait « permettre d'avoir des résultats très concrets sur la qualité de l'air ».

À lire aussi : L’association 40 millions d’automobilistes s’insurge face aux mesures « anti-voitures »

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.