Week-end de Pâques : un contrôle sur dix a donné lieu à une amende

Paolo Garoscio - publié le 06/04/2021 à 15:00

Le deuxième long week-end de Pâques que les Français doivent passer confinés en deux ans montre-t-il un début de relâchement concernant le respect des consignes et des mesures sanitaires ? C’est ce qu’on pourrait croire des déclarations de Gérald Darmanin sur Europe 1.

pâques confinement règles verbalisation
Le non-respect des règles du confinement a été sanctionné à Pâques.

Des milliers d’amendes pour non-respect des mesures

Le gouvernement avait pourtant été clair : les Français devaient se confiner tout en ayant le droit de sortir, mais pas de partir ailleurs sauf s’ils ont une attestation, mais pas pour seulement un week-end tout en pouvant rentrer… Il faut croire que, finalement, la clarté n’était pas au rendez-vous autant que l’espéraient le chef de l’État et ses ministres.

De fait, les contrôles ont été nombreux en France : 103.000, annonce le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin le 6 avril 2021 sur Europe 1. Et de ceux-ci, 10.500 ont débouché sur une amende, qu’on rappelle être de minimum 135 €. Si on fait le calcul, 10% des contrôles ont donc identifié une entorse aux mesures sanitaires, que ce soit en termes de déplacement, d’absence d’attestation ou de regroupements à plus de 6 personnes.

Les contrôles renforcés dès mardi 6 avril 2021

Or, le gouvernement avait annoncé qu’une certaine « tolérance » serait appliquée durant les fêtes de Pâques, pour ce qui était de contrôler et de verbaliser. Il faut donc supposer que les infractions réellement relevées ont été supérieures, mais que toutes n’ont pas donné lieu à une amende. Mais ce temps est révolu.

Dès mardi 6 avril 2021, comme annoncé par Emmanuel Macron, la tolérance ne s’applique plus. Les forces de l’ordre ont reçu comme ligne de conduite la tolérance zéro, mais également le discernement dans certains cas. Bref : s’il était possible, durant le week-end de Pâques, d’espérer dans la clémence des autorités, ce n’est désormais plus possible.

À lire aussi Entretenir sa pelouse au printemps : les premiers gestes après l'hiver

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.