Attention à l’arnaque à la pomme de terre

Marie Caillet - publié le 20/04/2020 à 12:00

Il existe en France plus de 400 variétés de pommes de terre. Pour les commercialiser, un producteur est tenu de ne mettre qu’une seule de ces variétés par sac, afin que le tarif affiché soit conforme au produit vendu. Or, certains d’entre eux n’hésitent pas à mélanger les espèces, sans que le consommateur ne soit au courant.

450 variétés de pommes de terre

Bintje, Amandine, Pompadour : ces noms vous parlent ? Vous les avez sûrement croisés dans les étals de votre marché local ou dans le rayon fruits et légumes d’un grand magasin. Il s’agit en effet de variétés de pommes de terre assez répandues. En France, on n’en dénombre pas moins de 450 ! Leur goût, la consistance de leur chair, leur culture et leur calibre varient en fonction de cette variété, mais également leur prix. En effet, en fonction de certains paramètres comme leur rendement, les pommes de terre n’ont pas toutes le même prix de vente au kilo.

En quoi consiste l’arnaque ?

Concrètement, l’arnaque à la pomme de terre consiste à remplacer un produit cher par un moins coûteux, au détriment du consommateur. En France, la législation impose de ne mettre qu’une seule variété de légumes dans le même contenant – en l’occurrence, le sac de pommes de terre. Or, certains producteurs, afin d’écouler un stock trop important, ou pour combler une trop faible production sur une saison, se permettent de mélanger les variétés dans un même sac.

Comment éviter l’arnaque à la pomme de terre ?

Afin d’éviter ce type de désagrément, l’idéal est d’acheter vos pommes de terre en vrac et non en sachet tout prêt, au marché, en passant par des paniers de légumes issus de coopératives, ou encore en magasins et primeurs. De fait, ceci empêche le « mix » de variétés, dans la mesure où c’est vous qui composez votre panier. Demandez conseil aux producteurs pour vous orienter dans le choix des variétés. Si vous souhaitez tout de même acheter un filet de pommes de terre, plus pratique de par son format, prêtez attention aux pommes de terre qui s'y trouvent : sont-elles toutes identiques ? Quelle est la variété indiquée sur l’étiquette ?

Que peut coûter cette fraude ?

Le producteur qui pratique la fraude à la pomme de terre s’expose à une amende allant jusqu’à 10 000 €. Il s’agit ici d’une arnaque pour le consommateur. De plus, certaines variétés sont très semblables et il est difficile pour le consommateur de les différencier de visu.

Il faut tout de même relativiser les choses : cette arnaque n’est pas légion et il n’y a pas de risque sanitaire pour le consommateur, qui est simplement floué lors de son achat, mais qui ne s’en rendra pas nécessairement compte !

L’arnaque à la pomme de terre n’a plus de secrets pour vous : vous savez comment l’éviter et acheter vos pommes de terre en toute sérénité !

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.