Eviter les contrefaçons sur Internet !

La rédaction - publié le 12/09/2019 à 14:30

Avec plus de 2/3 des foyers connectés sur Internet, les vendeurs de contrefaçons en ont fait leur terrain de jeux favori ! Comment éviter les mauvaises surprises ?

Contrefaçons/imitations : attention danger !

Une grande majorité des contrefaçons sur Internet sont des produits cosmétiques et des vêtements (surtout de luxe). Méfiez-vous aussi des médicaments, car bien que les prix soient attractifs, vous pouvez mettre votre santé en danger !Dans la contrefaçon, la méthode de l’imitation est bien souvent utilisée : elle reproduit l’objet et sa marque à l’identique. Difficilement détectable mais d’une qualité médiocre, elle peut révéler une petite faute d’orthographe dans la marque (par exemple des piles Ponosonic).Acheter des contrefaçons : quels risques ?

  • Quand vous recevez votre colis, reste à voir la qualité du produit (bien souvent médiocre si c’est une imitation). Sachant que vous ne pouvez pas vous retourner contre le vendeur, vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer, car aucun recours n’est possible !
  • Le vendeur vous envoie la marchandise, mais elle est interceptée par la douane : vous paierez alors une amende dont le montant peut atteindre 3 fois la valeur du bien non contrefait, et qui peut être complétée par un emprisonnement maximum de 3 ans.

Comment reconnaitre les sites de contrefaçon ?

  • Les avis de clients :

Il est possible de retrouver sur le net les avis de clients lésés sur des sites spécialisés dans les forums conso, comme dans notre fourmilière ;). Méfiance car si on a tendance à exprimer son mécontentement, on le fait moins lorsqu’on est satisfait.

  • Avoir accès à des coordonnées :

Méfiez-vous des sites où vous ne pouvez pas contacter le vendeur. Si vous pouvez trouver des coordonnées (adresse, numéro de téléphone et surtout un nom), c’est une marque de confiance. Cela vous permet aussi de vérifier l’existence de l’entreprise, grâce à des sites tels que les pagesjaunes.fr.

  • Vérifiez que l’entreprise figure au registre du commerce :

il arrive qu’une entreprise française communique sur son site ses numéros SIREN (9 chiffres, délivré par l’INSEE) ou SIRET (14 chiffres, servant à localisé géographiquement). La transparence est un bon signe.

  • Se méfier de certaines adresses internet :

Contrairement aux adresses en .fr, les liens en .org, .com et .net ne répondent pas aux mêmes exigences. Ces adresses peuvent être utilisées par des entreprises fantômes ou pour des sites miroirs (copies de sites).

  • Conseil pour reconnaître les sites vendant de la contrefaçon :

il s’agit bien souvent de sites vendant des articles de mode ou des cosmétiques dont les prix sont très inférieurs par rapport aux prix du commerce.

Que faire si vous êtes victime de contrefaçon ?

La première chose à faire est de déposer plainte au commissariat le plus proche. Cela vous permettra de faire opposition pour un paiement effectué (s’il s’agit d’un chèque ou d’un débit de carte bleue).Déposer plainte permet de signaler les nouvelles arnaques qui peuvent voir le jour et de démanteler ces réseaux. Vous n’êtes pas seul dans cette situation, venez en parler dans le forum de consommation.

Besoin d'aide en cas d'arnaque ?

Econsumer.gov est un portail vous permettant de déposer une plainte si vous rencontrez un litige avec une société étrangère.Sur le site de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), vous pouvez trouver les coordonnées de divers organismes pouvant vous aider en cas de litige.arnaques-sur-internet.com est un site spécialisé pour les cybers consommateurs victimes de fraudes, d’arnaques en tout genre. Rendez-vous sur le forum afin de partager vos doutes ou vos mauvaises expériences.Le site contrefacon-danger.com permet de vous sensibiliser sur les produits contrefaits comme les produits de beauté, les cosmétiques, etc.

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.