Le top arnaque des vacances d'hiver

La rédaction - publié le 28/02/2020 à 14:30

C'est décidé, cette année vous mettrez toutes les chances de votre côté pour ne pas vous faire plumer pendant vos vacances. Conseils pour éviter les arnaques en tout genre et préservez vos économies !

La déception du logement

Louer un logement à un particulier vous permettra, certes, de faire quelques économies, mais quelques points sont à connaître afin d’éviter de vous faire avoir :

  • Les prix trop attractifs : ne foncez pas tête baissée, il peut y avoir anguille sous roche ! Si le montant de la location est inférieur de 50 % aux prix pratiqués habituellement, la déception peut être grande une fois sur place : éloignement des pistes, insalubrité, absence de chauffage, etc.
  • La location partagée : quelle surprise quand vous découvrez que vous n’êtes pas seul à louer le logement aux dates réservées. L’appartement est grand, pas trop cher, mais finalement il va falloir partager ! Pour vérifier que vous n’optez pas pour une « colocation à la neige », contactez le loueur par téléphone, sous un prête-nom, pour vérifier qu’il ne souhaite pas louer ce logement à une autre personne en même temps.
  • Le logement inexistant : après 5h de route, vous arrivez épuisé sur le lieu de vacances, et là surprise, le logement n’existe pas ! Et votre location a déjà été réglée il y a bien longtemps... Pour éviter ce terrible désagrément, pensez tout d’abord à vérifier sur Google Earth que le logement existe bien, ce n’est pas fiable à 100 % mais cela peut vous donner une première idée. Une autre particularité doit vous mettre sur la piste d’une telle arnaque : une demande de paiement de l’intégralité de la location par mandat-cash. Pensez toujours à établir un contrat de réservation, afin d’assurer vos arrières en cas de fraude, et à y indiquer le montant total de la location, ainsi que les acomptes versés et le mode de paiement.

Les faux forfaits de ski

De nombreuses réductions existent pour bénéficier de tarifs avantageux sur l’achat de vos forfaits de ski, comme les achats en ligne ou les ventes privées. Conscients que les forfaits de remontées mécaniques représentent une somme conséquente dans le budget vacances, certains petits malins n’hésitent pas à profiter de la situation pour vous berner.Soyez vigilants si vous souhaitez acheter votre forfait directement à une personne revendant le sien en bas des pistes ou sur internet. En effet, vous ne savez pas si le forfait est nominatif, si la personne a souscrit à une assurance particulière, si le forfait est encore valable, etc. Des économies oui, mais pas à n’importe quel prix !

Des activités encadrées par de faux prestataires

  • Les faux guides

Même si cette pratique n’est pas (encore) très répandue à la montagne, il convient tout de même de rester vigilant. N’hésitez pas à vous rendre à l’office du tourisme où vous pourrez consulter la liste officielle des guides de la région.Les excursions en compagnie d’un faux guide sont dangereuses, en particulier pour votre sécurité. Ils ne possèdent pas de diplômes et rien ne vous garantit qu’ils seront réagir rapidement, ni connaîtront les gestes de premiers secours en cas de chute ou d’accident.Très répandues dans les grandes villes touristiques, ces pratiques commencent à se développer dans les stations de ski. Si vous avez un doute sur votre guide, il suffit de refuser poliment mais fermement, la randonnée peut attendre quelques jours.

  • Les faux moniteurs de ski

Pour éviter toute mauvaise surprise ou prestation déplorable, il vaut mieux passer par une école de ski ayant pignon sur piste, comme l’Ecole Française de Ski (ESF) ou l’Ecole de Ski Internationale (ESI). Les prix des cours varient d’une école à une autre, donc renseignez-vous avant de partir auprès de l’office de tourisme. De plus, les cours collectifs sont parfaitement adaptés pour des skieurs débutants, pas besoin de vous ruiner !Bon à savoir :

  • La location des skis et les forfaits ne sont pas inclus dans le prix des cours de ski.
  • Certaines écoles de ski augmentent leurs tarifs en fonction du niveau du skieur ou de la prestation.
  • Si vous avez réservé votre séjour avec un tour opérateur (Pierre et Vacances, Maeva, belambra VVF, etc.), vous pourrez bénéficier d’une petite réduction.

Les frais supplémentaires

Les vacances au ski ne se résument pas seulement à trouver un logement, choisir le bon forfait et louer ses skis. D’autres dépenses sont encore à prévoir... enfin plutôt à éviter !

  • Lorsque vous réservez votre logement, regardez bien si les draps sont fournis. Cela vous évitera des frais supplémentaires et un aller-retour au supermarché.
  • Le budget alimentation est exorbitant surtout si vous allez vous ravitailler à la superette du coin. Pensez donc à prévoir vos menus pour la semaine et achetez vos provisions dans un supermarché dans la vallée. Vous pouvez également emporter vos condiments comme de l’huile ou du sel afin de ne pas avoir à les racheter et vous retrouver avec plusieurs bouteilles d’huile entamées à votre retour.
  • Quand on pense aux vacances d’hiver, on imagine le froid et bien sûr le soleil. N’oubliez pas votre crème solaire et autres protections contre le froid, afin de ne pas racheter plus cher sur place ce que vous aviez déjà chez vous.
Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.