Comment reconnaître un faux billet ?

Fabienne Cornillon - publié le 24/04/2020 à 08:14

L’arnaque au faux billet est une pratique courante. Il semble à première vue très facile de se faire avoir. Toutefois, lorsque l’on y prête un peu plus attention, il s’avère finalement moins complexe que prévu de déceler le vrai du faux. Avez-vous déjà eu de faux billets dans vos mains ? Sauriez-vous les reconnaître ? Que faire si vous êtes victime de cette arnaque ? Ce guide répond à toutes vos interrogations.

L’arnaque au faux billet : une pratique bien trop répandue

Si les particuliers sont potentiellement victimes de cette arnaque, les commerçants sont habitués à manipuler chaque jour de nombreux billets. L’impact des faux billets peut donc être très important pour eux. Si certains ont investi dans un appareil permettant de détecter les faux billets, ce n’est pas le cas de tous. De plus, lorsque les clients affluent, ils n’ont ni le temps ni le réflexe de détecter si un « petit » billet est faux. Le contrôle est plus systématique dès lors qu’il s’agit de billets de 100 €, 200 € ou 500 €.

Ce sont principalement les billets de 20 € et de 50 € qui sont contrefaits. Des sommes raisonnables qui n’alertent pas systématiquement les commerçants et pas toujours les particuliers.

Certains malfaisants fabriquent des billets qui ont l’air vrais lorsque l’on n’y prête pas attention. Mais une autre arnaque est née : celle de la movie money. Il s‘agit ici de payer avec des billets de cinéma. Si, à première vue, ils semblent identiques aux vrais billets, force est de constater que l’on détecte très rapidement l’arnaque.

Nos conseils pour reconnaître un faux billet

Voici à présent comment faire la différence entre un billet qui a de la valeur et un faux billet de banque.

La movie money

Dans le cadre de la movie money, c’est extrêmement simple. Ces reproductions destinées au monde du spectacle doivent sembler réalistes pour le spectateur, mais présentent d’importants défauts. Grâce aux nouvelles technologies, de plus en plus de ces billets peuvent être produits facilement.

Pour ne pas tomber dans le piège, voici ce qui les distingue d’un vrai billet de banque :
- ils ne présentent pas de signe de sécurité. À l’origine, ils ne devaient servir qu’au monde du spectacle et non pour arnaquer les consommateurs et commerçants, inutile donc d’utiliser cette technique. Pas d’hologramme, pas d’effet de lumière sur le nombre émeraude, ce faux billet est bien différent du vrai ;
- la matière est également différente. Sa qualité est simple et le billet n’a aucun relief ;
- une annotation est écrite sur le côté du billet, la langue peut différer selon la provenance du billet. Souvent, vous verrez inscrit le long de la bande bleue ou orange : « This is not legal it’s used for motion propos only ». On ne peut être plus clair, ce billet n’est pas légal, il est utilisé pour le cinéma.

Le faux billet de banque fabriqué pour arnaquer

Intéressons-nous cette fois à ces billets qui ont été fabriqués dans le but de duper les consommateurs et les commerçants.

Deux sens vous seront utiles pour détecter un faux billet : la vue et le toucher. Commençons par la vue. Lorsque vous avez un billet de banque entre les mains, placez-le à la lumière et examinez-le. Par transparence, un filigrane doit apparaître dans la zone blanche. En haut de cette zone, lorsqu’un chiffre apparaît, il n’est pas entier si le billet est faux. De même, le fil de sécurité au centre est absent tandis que le symbole € ou le terme « euro » n’est pas présent à droite du billet.

En inclinant le billet, vous constaterez également la présence d’un hologramme ou d’une pastille holographique sur un vrai billet. Si vous inclinez, vous verrez que ces éléments sont tout simplement absents.

À ces indices, vous pouvez ajouter le ressenti au toucher du billet de banque. Un vrai billet est rigide, il doit craquer si vous le placez près de votre oreille et vous devez sentir un léger relief.

Acheter un détecteur de billet

Vous l’aurez compris, reconnaître un faux billet est assez simple. Mais si vous souhaitez être certain, que vous soyez particulier ou commerçant, vous pouvez acheter un détecteur de billets. Il existe différents types de solutions à des prix très variés.
 Vous pouvez ainsi acheter un stylo détecteur de faux billets. Pour quelques euros seulement, il analyse le fil métallique et autre encre magnétique. En quelques secondes, vous savez si le billet est vrai ou non. Un bip se déclenche si votre billet n’est pas un vrai. En tant que particulier, cette méthode est parfaite. Ainsi, lorsqu’un commerçant vous remet un billet, vous pouvez le tester instantanément.

Pour quelques dizaines d’euros, des petits scanners à peine plus grands que des billets sont commercialisés. Cela s’adresse plus particulièrement à des commerçants qui souhaitent à moindres frais, s’équiper et vérifier les billets de banque de leurs clients.

Plus perfectionné, le compteur de billets peut détecter un faux billet et vous alerter au moment de faire vos comptes afin de ne pas remettre dans le circuit commercial un faux billet.

On m’a donné un faux billet : que dois-je faire ?

La loi est très claire à ce sujet. Selon l’article 442.7 du Code pénal, il est interdit de remettre consciemment en circulation un faux billet de banque. Selon le Code monétaire et financier, tout billet de banque qui s’avère faux doit être remis à La Banque de France.

Sachez toutefois, et ceci n’est bien évidemment pas une incitation à faire circuler de la fausse monnaie, que vous n’obtiendrez pas de compensation. En effet, la Banque de France ne peut être tenue responsable du fait que de faux billets circulent (pas plus que vous d’ailleurs). Si vous aviez retiré des billets dans votre guichet de banque et que l’un d’eux s’avère faux, rendez-vous de suite au guichet si vous vous en apercevez immédiatement. Selon l’article 442.2 du Code pénal, la responsabilité de l’agence bancaire peut être engagée.

Toutefois si vous ne vous apercevez que quelques heures, voire quelques jours après, que le distributeur vous a donné un faux billet, il vous sera bien difficile de le prouver à votre banque.

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.