Pendant les soldes, pas de rabais sur vos droits !

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Vous attendez les soldes avec impatience ? Suivez nos conseils pour repérer les réelles bonnes affaires et éviter de vous faire piéger par certaines pratiques commerciales qui ne seront pas à votre avantage.

Les soldes sont différents des promotions

Les soldes sont les seules périodes dans l’année où les commerçants peuvent vendre à perte. Ainsi, ils ne peuvent pas s’apparenter aux offres promotionnelles et autres ventes flash qui permettent aux magasins de réduire leur tarif, tout en gardant une certaine marge bénéficiaire. Sachez également que pendant les soldes, les commerçants sont tenus d’afficher un étiquetage précis. Le nouveau tarif ainsi que le prix initial barré, doivent figurer sur l’étiquetage. Notez cependant que si le magasin effectue un rabais global sur un type d’article particulier, il peut n’afficher que le prix non réduit. Ainsi, s’il existe un rabais de 50 % sur les pantalons, le prix affiché sera le prix de vente initial. La durée des soldes doit aussi être clairement mentionnée.Légalement, l’ancien prix doit correspondre au prix le plus bas appliqué durant les 30 derniers jours. Cependant certains commerçants peu scrupuleux n’hésitent pas à gonfler cet ancien prix pour profiter de la fièvre acheteuse et enregistrer des bénéfices. La meilleure manière de voir si les offres proposées sont de véritables bonnes affaires est de faire un repérage quelques semaines avant la période des soldes. Cette période varie suivant les départements.

Faites attention aux articles proposés

Il n’est pas rare de constater que certains vendeurs n’hésitent pas à se constituer un stock de marchandises de moindre qualité, spécialement dédiées aux périodes de rabais. Soyez attentif car la loi donne aux commerçants la possibilité de ne pas reprendre ni échanger les objets vendus durant la période des soldes. Si le vêtement n’est pas à la bonne taille ou que le meuble présente quelques imperfections que vous auriez dû voir avant l’achat, le magasin n’est pas obligé de vous le reprendre. Cependant, cela doit être clairement indiqué en magasin;Par contre si le produit que vous avez acheté comporte un vice caché et n’a pas fonctionné correctement, vous êtes tout à fait en droit de réclamer un échange, une réparation ou même un remboursement. En effet, les garanties légales attachées aux services après-vente, telles que la garantie de conformité et les garanties de vices cachés sont toujours en vigueur durant les soldes.

Soyez attentifs aux soldes sur internet

Les offres en ligne sont souvent alléchantes, mais certains frais supplémentaires peuvent très vite gonfler votre facture. Avant de réaliser votre commande, il est préférable de vous renseigner sur le montant des frais de livraison ainsi que sur le prix des divers accessoires qui seront nécessaires.

Que faire en cas de litige ?

Si le vendeur refuse de vous reprendre un objet comportant un vice caché, vous pouvez lui envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception. Dans cette lettre, donnez des précisions sur l’article en question : son modèle et son numéro de série. Mentionnez également la date de votre achat, le motif de votre réclamation et ce que vous exigez.Si le commerçant refuse de vous accorder vos droits, vous pouvez recourir à la voie judiciaire pour réclamer gain de cause. Si le montant de votre demande n’excède pas 4.000 euros, vous pouvez saisir le juge de proximité. Pour un montant compris entre 4.001 et 10.000 euros, vous devez vous adresser au tribunal d’instance. Vous avez deux ans pour faire cette démarche.

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.