Avion : comment se faire indemniser simplement en cas de retard ou d'annulation ?

Fabienne Cornillon - publié le 10/12/2019 à 18:22

Vous ne le savez peut-être pas, mais si votre avion décolle avec au moins 2h de retard, vous avez droit à certains avantages comme un repas et des rafraîchissements. Selon le retard, vous pourriez même prétendre à une indemnisation ! Pour faire valoir vos droits, l'UFC-Que Choisir lance un service d'assistance aux passagers, "Indemnit'air".

Une indemnisation et une prise en charge selon les compagnies

Nous allons ici évoquer des indemnisations et remboursements qui ne concernent pas tous les vols. De fait, si votre avion est en retard ou annulé, pour bénéficier de cela, vous devez le prendre dans un aéroport de l’Union européenne, mais aussi en Suisse, en Norvège et en Islande.

Autre possibilité : votre vol doit être en direction de l’un de ces États et être exploité par une compagnie de l’Union européenne.

Quelle prise en charge en cas de retard ?

- les vols avec 2 heures de retard pour une distance inférieure à 1 500 km ;
- les vols avec 3 heures de retard pour une distance comprise entre 1 500 km et 3 500 km ;
- les vols avec 4 heures de retard pour une distance supérieure à 3 500 km.

Si vous êtes victime d’un retard de ce type, voici ce à quoi vous pouvez prétendre :
- une prise en charge gratuite en attendant le départ :  restauration, boisson, deux communications ;
- si le départ est reporté au lendemain : hébergement et transferts entre l’hôtel et l’aéroport, le tout à titre gratuit.

Si vous n’avez pas bénéficié de cette prise en charge, si vous avez vous-même engagé des dépenses (hôtel, restauration, etc.) dès lors qu’elles sont justifiées et raisonnables (un repas dans un 3 étoiles et un hôtel 5 étoiles pour attendre l’avion du lendemain seront difficilement considérés comme des dépenses raisonnables), vous pouvez demander un remboursement. Conservez bien toutes vos factures.

Bon à savoir : vous ne pouvez pas contester l’offre de remboursement raisonnable de la compagnie aérienne.

Une autre situation peut intervenir :
- le retard est supérieur à 5 heures et vous souhaitez renoncer à votre voyage.

Dans ce cas, vous pouvez prétendre :
- au remboursement de votre billet ;
- à la prise en charge du vol retour également.

Quelle indemnisation en cas de retard de vol ?

Au-delà de la prise en charge, vous pouvez espérer une indemnisation ! C’est le cas si vous atteignez votre estimation au moins trois heures après l’heure initialement prévue.

Voici l’indemnisation que vous pouvez espérer recevoir :
- 250 € pour un vol de moins de 1 500 km ;
- 400 € pour un vol de 1 500 km à 3 500 km ;
- 600 € pour un vol de plus de 3 500 km.

Bon à savoir : l’indemnisation ne peut avoir lieu que si le transporteur est en mesure de prouver qu’il n’avait aucun moyen de lutter contre ce retard (par exemple en cas d’attentat).

Avion annulé : quels sont vos droits ?

Cette fois, il n’y a qu’une solution : rentrer chez vous (ou à l’hôtel si, malheureusement, l’avion est annulé durant votre séjour).

Dans ce cas, vous avez le choix entre deux solutions :
- un accompagnement via un autre vol ou un autre moyen de transport ;
- le remboursement du billet si vous renoncez à faire ce voyage ;
- pour un vol avec correspondance, le vol retour vers le point de départ initial est pris en charge si, là encore, vous renoncez à poursuivre votre voyage en avion.

Vous pouvez également, sous certaines conditions, obtenir une indemnisation dont le montant est identique à celui proposé pour un retard.

Indemnit’air : le service de l’UFC-Que Choisir

L'UFC-Que Choisir a décidé de créer ce service (sachant que d'autres existent déjà, et vont chercher les indemnités à votre place en se rémunérant au passage sur ce qu'ils ont récupéré auprès des compagnies), car moins de 10 % des passagers réclament, après un incident ou une annulation.

L'UFC procède de la même manière : sur Indemnit'air, une retenue de 25 % est effectuée sur les sommes récupérées auprès de la compagnie aérienne fautive, pour couvrir les frais engagés pour effectuer les démarches à la place du passager. Mais ne vous leurrez pas, il vous faudra tout de même réaliser quelques démarches : expliquer votre histoire sur un formulaire en ligne, et surtout, fournir toutes les pièces justificatives. Rendez-vous sur la page suivante :  https://www.quechoisir.org/service-indemnitair-n21199/ et inscrivez-vous. Vous serez informé de la recevabilité ou non de votre dossier. Si la réponse est positive, vous serez indemnisé dans les 30 jours.

Bon à savoir : si vous êtes adhérent à une association locale UFC-Que Choisir au moment de la demande, la commission de 25 % n’est pas appliquée.

Le conseil Radins.com

Il est plus que conseillé de conserver tous les documents liés à votre voyage en avion (réservation, billet, carte d’embarquement, attestation d’incident éventuel, étiquette de bagage, reçus, etc.). Tout ceci pourrait vous être utile pour lancer une procédure de remboursement ou d’indemnisation.
 

 

À noter que vous pouvez réclamer jusqu'à deux ans en arrière pour les retards de vols, et cinq ans pour les annulations et surréservations.

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.