Vacances : que se passe-t-il en cas d'annulation ou de désistement ?

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Dans certains cas indépendants de votre volonté ou de celle de l'agence de voyages, vos vacances peuvent être annulées. Comment se faire rembourser ? Faut-il souscrire une assurance annulation ?

Annulation ou désistement : qui peut se désengager ?

L’agence : tout le monde a encore en mémoire le blocage des aéroports pour cause d’éruption d’un volcan islandais au nom imprononçable ou d’une paralysie totale due aux chutes de neige abondantes. En cas de force majeure (des incidents climatiques mais aussi diplomatiques), l’agence est tenue de rembourser le voyage, sauf si celle-ci propose un report ou une autre destination.Par contre, si l’annulation intervient faute de participants, l’agence de voyage doit vous rembourser sans délai et vous prévenir au minimum 21 jours avant la date du départ.Le voyageur : licenciement, décès, maladie... dans certains cas, l’annulation peut se faire sans avoir à payer des pénalités. Sauf cas de force majeure prévu au contrat, plus vous annulerez tard, plus les sommes retenues seront importantes : de 10 % un mois à l’avance à 100 % à quelques jours du départ.Astuce : en cas de désistement, vous pouvez céder votre contrat à un proche à condition d’en informer l’agence 7 jours (15 jours pour une croisière) avant le départ par lettre avec AR. Celle-ci peut vous faire payer un supplément pour les formalités. Mais attention, vous restez redevable des sommes, alors pensez à vous arranger avec le bénéficiaire de votre annulation.

Souscrire une assurance annulation : oui ou non ?

C’est toujours la même histoire. Lorsque tout roule l’assurance est perçue comme superflue, mais en cas de pépin on se félicite de l’avoir souscrite.Impossible de louper cette option, souvent proposée en fin de commande et « vivement recommandée » par l’agence de voyage, l’assurance annulation est soumise à un contrat qui varie d’un voyagiste à l’autre. Cliquez sur le bouton « Plus d’infos » pour prendre connaissance des garanties mais aussi des exclusions et de la franchise figurant dans les clauses du contrat.Astuce : variant entre 2 et 5 % du prix du voyage, vous pouvez parfois vous passer de cette dépense supplémentaire sans pour autant être dépourvu en cas de problème. Certaines cartes de crédit incluent une assurance de ce type. Pour éviter de payer deux fois le même service, renseignez-vous auprès de votre banque ou relisez attentivement votre contrat de carte bancaire. Mais pour en bénéficier le cas échéant, pensez à régler votre séjour avec la dite carte, sinon l’assurance ne s’applique pas !

Comment obtenir son remboursement ?

Pour réserver son voyage, il est d’usage de régler tout ou une partie de son séjour directement. Mais en cas d’annulation, comment faire pour obtenir le remboursement des sommes déjà versées ? Un seul conseil, accrochez-vous ! Devant la tonne de paperasses demandée, les assureurs arrivent à décourager plus d’un voyageur. Pour obtenir justice si vous êtes dans votre bon droit (vérifiez quand même les clauses de votre contrat), n’hésitez pas à le prouver par deux fois avec des preuves irréfutables.Pour en savoir plus : découvrez notre article Voyage qui tourne au cauchemar : que faire en cas de litige ?

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.