Vendre des bijoux : comment réussir une bonne affaire ?

La rédaction - publié le 16/02/2020 à 14:30

On voit leurs publicités partout, certains organismes qui proposent de racheter vos bijoux n'hésitent pas à racoler en pleine rue. Ils sont intéressés par l'or de vos boucles d'oreilles, de votre vieille montre, etc. Entre arnaque et bonne affaire, combien cela peut-il vous rapporter ?

Constat : le prix de l'or/de l'argent ne cesse d'augmenter !

Et ce phénomène commercial s’explique facilement : jamais depuis la Seconde Guerre Mondiale, l’or n’a atteint de tels sommets, soit plus de 42 600 € le kilo fin septembre 2011 et celui-ci n’a cessé d’augmenter ! Vous pouvez, pour vous tenir informé, consulter gratuitement les cours de l’or et de l’argent en temps réel sur Internet ! Ainsi, un bijou en or vaut plus cher que son prix d’achat d’il y a quelques années, rendant sa revente très attractive !A savoir : on estime que chaque Français détiendrait entre 40 et 60 grammes d’or (selon Patrick Schein, patron du site Gold by Gold).

Vendre ses vieux bijoux

Contactez des sociétés sérieuses et spécialisées dans le rachat d’or depuis des années. Le mieux est de se rendre dans les bijouteries qui sont enregistrées dans le registre du commerce, ayant un registre des ventes, achats, livraisons et réceptions de tous objets (or, argent, etc.). Les professionnels (bijouterie, horlogerie, orfèvrerie et joaillerie) possèdent tous ce registre appelé « livre de police achats-ventes ». Toute transaction dans une bijouterie reste plus sûre et vous éloigne des arnaques !A savoir : le professionnel, après la revente, doit couper votre bijoux pour extraire ce qui l’intéresse donc soyez sûr de votre choix !

Attention aux arnaques !

Comme tout marché en plein essor, des vocations peu scrupuleuses sont apparues, faisant chaque jour des victimes en toute légalité. Le système de rachat d’or et d’argent, faisant le plus l’objet d’arnaques, est celui par correspondance.Le principe : vous devez envoyer vos objets dans des enveloppes sécurisées. Après expertise, la société vous propose une certaine de somme, bien souvent inférieure aux cours de l’or et de l’argent et l’objet vous est rendu si vous n’êtes pas d’accord avec le prix. L’arnaque réside sur le fait que vous ne pouvez pas faire une contre-expertise, vous vous contentez seulement de l’expertise faite par la société car l’objet n’est plus en votre possession.Certaines de ces sociétés sont impossibles à tracer. Et malgré les coordonnées laissées sur les affiches, il est impossible de les joindre en cas de contestation.Conseil : une petite négociation téléphonique permet de faire grimper le prix de quelques euros !Savoir reconnaître le poinçon officielPour connaître le nombre de carats d’un objet en or (la proportion du métal précieux qui le compose), il faut vous armer d’une bonne loupe et repérer le poinçon officiel qui doit y être gravé.A savoir : pour reconnaitre le vrai du faux : utilisez un aimant. L’or n’étant pas magnétique, un bijou de 18 carats ne doit pas être aimanté. Vérifiez aussi que le poids de vos bijoux est pesé avec une balance légale contrôlée par le service des instruments de mesure.

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.