Voyage organisé : quels sont mes droits ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

S'ils sont généralement bien pratiques pour partir en vacances sans s'occuper de rien, les voyages organisés peuvent réserver leur lot de surprises. Alors, autant savoir quels sont nos droits et comment les faire valoir.

Bien se renseigner avant de s'engager

Avant de partir pour l’aventure, prenez garde à bien lire toutes les conditions du contrat qui vous sont proposées.Demandez à avoir un contrat écrit qui définit bien toutes les prestations comprises dans le séjour et les informations pratiques : date, prix, destination, repas, hébergement, visites, taille du groupe mais aussi les démarches administratives, l’acompte à verser, etc.Au moment du paiement ou du versement de l’acompte, le professionnel doit vous remettre un contrat écrit, que vous devrez tous deux signer.En cas de litige, vous pouvez vous retourner contre la personne qui a vendu le séjour : c’est en effet elle qui répond de l’organisation de tous les services : hébergement, restauration, etc. Ainsi, les agences de voyage doivent s’assurer du bon fonctionnement de l’intégralité du séjour, mais cela vaut aussi pour les agences indépendantes.

L'agence peut-elle augmenter le prix avant le départ ?

Seulement si le contrat prévoit une révision à la hausse ou à la baisse et en définit les modalités. Cette révision ne peut concerner que des variations du prix du transport, du carburant ou des taxes appliquées aux différentes prestations. D’autre part, le prix ne peut pas être majoré dans les 30 jours qui précèdent la date du départ.Si la hausse est trop importante, vous pouvez demander l’annulation du voyage et son remboursement intégral.

Des options à retranscrire dans le contrat

En effet, l’agence peut vous proposer des options supplémentaires comme une assurance annulation (en cas de décès, maladie d’un proche,...) Là aussi, demandez un avenant de contrat écrit qui précise les modalités des options souscrites.

En cas d'empêchement : que faire ?

Tout ne peut pas se prévoir. En cas d’empêchement, pour raisons personnelles, contactez l’agence organisatrice. Si vous êtes assuré, prévenez aussi votre assureur par écrit en indiquant les motifs de l’annulation. Si vous n’êtes pas couvert pour l’annulation, des indemnités seront sûrement à verser. Elles peuvent aller de 30 % du prix total du voyage un mois avant le départ à 100 % dans la semaine qui précède.Il est donc important de vous renseigner avant le départ sur le coût de l’assurance annulation proposée par l’agence ou auprès de votre assurance habituel directement.Vous pouvez aussi céder votre voyage à une autre personne. Mais dans ce cas, il vous faut prévenir par lettre recommandée avec accusé de réception au moins 7 jours à l’avance. Il devra aussi respecter les mêmes conditions (date, options...).

L'agence annule le voyage : que se passe-t-il ?

Même une fois le contrat signé, l’agence peut annuler le voyage si le nombre de participants est insuffisant, seulement si le contrat le mentionne. Vous serez alors remboursé des sommes versées.Dans les autres cas, l’agence doit vous rembourser les frais et vous payer des indemnités.

Déceptions pendant le voyage : comment me faire indemniser ?

Même si l’itinéraire du voyage est respecté, il se peut que les prestations ne soient pas à la hauteur de vos espérances (hôtel délabré ou mal situé, repas de mauvaise qualité, ...) Dans ce cas, prenez un maximum de photos sur place et, une fois rentré, rapprochez-vous de votre agence de voyage pour être indemnisé. Puisqu’elle est responsable de l’ensemble des prestations qu’elle propose, c’est à elle de gérer un souci avec l’une d’entre elles. Si elle refuse de faire un juste, vous pouvez porter l’action en justice mais, hélas, cela vous coûtera une sacrée somme d’argent !

Tous les guides droits des consommateurs
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.