6 conseils pour gérer un conflit entre collègues

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

Un conflit entre collègues peut vite dégénérer, entraînant une série d’événements négatifs pour l’entreprise. Établir un dialogue, donner la parole aux différents protagonistes et – éventuellement – aux témoins de la scène sont des réflexes pouvant permettre de débloquer la situation et c’est bien la hiérarchie qui tient le plus souvent ce rôle...

Les raisons qui poussent à prendre sur soi

Parce que le temps de ses supérieurs est précieux, il est important d’apprendre à gérer soi-même ses divergences d’opinion et disputes avec des collègues. Rester ouvert et collaborer peut contribuer à une meilleure ambiance et donc à une meilleure entente au quotidien. Vos chefs apprécieront votre maturité d’esprit et n’hésiteront pas à vous confier des tâches à responsabilité.

Apprendre à gérer soi-même ses conflits

Il existe différentes techniques pour résister à l’envie de s’énerver contre un collègue et de claquer la porte :1. Relativiser et prendre les choses avec légèreté : le stress au bureau et la déprime due à une mauvaise ambiance apparaissent lorsque les tensions sont trop fortes et que la pression oblige à se replier sur soi-même.2. Imaginer ce que ressent le collègue : se mettre à la place de celui qui s’oppose à vous n’est pas facile. Pourtant, ce « jeu de rôle » peut étaler au grand jour ce qui coince entre vous et lui. Incitez-le à faire la même chose de son côté pour qu’il comprenne aussi votre point de vue.3. Organiser régulièrement des réunions pour préciser les missions de chacun. La planification des tâches contribue à une meilleure organisation et évite les reproches lorsqu’un travail n’a pas été effectué de la bonne façon.4. Essayer de voir d’abord les qualités du collègue et chercher à minimiser les défauts. Personne n’est parfait. Il est essentiel de rester humble devant la nature humaine.5. Attention à votre langage. En restant modéré dans vos propos et en émettant des critiques justifiées uniquement, le dialogue ne sera pas interrompu et vous aurez une chance de retrouver une bonne entente avec votre collègue.6. Ne laissez pas traîner les choses. Le conflit doit être désamorcé dès ses prémices, avant qu’il ne s’envenime et que d’autres collègues cherchent à prendre parti pour l’un ou pour l’autre.

Le conflit dégénère : les conséquences du facteur agressivité

Que ce soit dans une entreprise privée ou un commerce, les conflits qui durent ne passent pas inaperçus. Ils peuvent même être un frein à l’activité si les clients et prospects ressentent de l’agressivité ou du mépris entre deux salariés. Pour limiter les effets de votre colère et rester zen face à celui ou celle qui a compromis votre carrière, élargissez votre esprit en discutant du problème avec d’autres personnes, même extérieures à l’entreprise, mais qui sauront garder les informations données en toute confidentialité. Parler, extérioriser ses sentiments et émotions peut être la seule solution pour pouvoir retourner travailler chaque matin et retrouver un contact satisfaisant avec ses collègues et supérieurs. Il peut être nécessaire de modifier certaines de ses habitudes ou de faire quelques sacrifices pour la bonne cause.Quelques chiffres à retenir :Selon une enquête récente, les responsables de la bonne gestion de l’entreprise perdent 18 % de leur temps à jouer les juges et arbitres avec les employés en conflit, soit une journée par semaine et 9 semaines dans l’année.La vie au bureau peut être complexe et engendrer du stress. Pour mieux vivre le présent et appréhender l’avenir avec sérénité, un travail sur soi-même est généralement nécessaire. Des groupes de soutien sont créés en ce sens dans les grandes villes. Qui dirigent ces groupes et quels sont réellement leurs objectifs ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.