Connaissez-vous toutes les missions de la médecine du travail ?

Johanna A - publié le 09/03/2021 à 10:42

Nous sommes, dans l’ensemble, peu et mal renseignés sur la médecine du travail. En entendant ces termes, nous pensons tous directement à la visite obligatoire que nous avons tous connu au moins une fois en étant salarié. Mais, le rôle de la médecine du travail ne s’arrête pas là et leurs missions sont variées. Si celles-ci ont pour objectif de se préoccuper de l’état de santé des salariés d’une société, la médecine du travail possède également un rôle de contrôle et de prévention pour justement prévenir les risques d’accidents et de maladies professionnelles. Vous allez pouvoir découvrir leur champ d’action et changer d’avis à leur sujet.

Les missions de la médecine du travail

Connue par les salariés grâce à la visite de contrôle effectuée en début d’embauche ou au fil du temps, lorsque celui-ci a intégré la société depuis plusieurs années déjà, les missions de la médecine du travail sont pourtant très variées. 

Un rôle de médecin envers les salariés

Le médecin du travail doit s’assurer que l’état de santé des salariés leur permet d’occuper le poste. C’est pour cette raison qu’une visite a lieu en début d’activité puis quelques années après, l’état de santé de la personne pouvant évoluer au fil du temps, ou le poste pouvant ne plus être adapté à la personne avec les années. En cas de nécessité, le médecin du travail peut mettre en place un suivi régulier du salarié ou prescrire des examens complémentaires. Il pourra également demander un aménagement de poste si nécessaire afin que le salarié puisse travailler dans les meilleures conditions possibles. 

Un rôle de contrôle auprès des entreprises

Contrôle de l’hygiène

La médecine du travail se rend aussi régulièrement directement dans les entreprises. Elle se doit de contrôler l’environnement et les conditions de travail offertes par la société à ses employés. La médecine du travail se préoccupe de vérifier les conditions d’hygiène, notamment dans les espaces servant à se nourrir ou à préparer des repas, mais aussi, dans les parties sanitaires, entre autres. Elle doit aussi s’assurer que les risques de contagion sont minimisés.

Contrôle des conditions de travail

La médecine du travail visitera les locaux de l’entreprise pour s’assurer que l’aménagement des postes de travail permet aux salariés de travailler dans de bonnes conditions et qu’ils puissent bénéficier d’un confort optimal. La médecine du travail s’assurera également que le poste de travail ne représente aucun danger. Dans le cas contraire, une proposition de réaménagement sera faite. En effet, les postes de travail et les techniques utilisées doivent se montrer optimaux pour préserver l’état de santé physique et mental des salariés. 

Parmi les conditions de travail, le rythme de travail et l’organisation mise en place sera également contrôlée et encore davantage si l’activité nécessite la présence de certains salariés pour un travail de nuit. Là encore, l’aménagement du temps de travail ainsi qu’une meilleure organisation pourront être proposés au chef d’entreprise si la médecine du travail juge que cela est nécessaire pour le bien-être du personnel. 

Un rôle de prévention

Enfin, la médecine du travail prend son rôle d’accompagnateur et de conseil à cœur. Grâce aux visites réalisées au sein des locaux, ainsi qu’aux visites médicales établies auprès des salariés, le médecin du travail peut alors porter un regard objectif en toute connaissance de cause. Il pourra alors identifier d’éventuels risques :

  • Sur le bien-être des salariés sur le long terme
  • Sur d’éventuels accidents du travail
  • Sur l’exposition à des matières dangereuses.

Ensuite, il pourra alors rendre compte au chef d’entreprise d’éventuelles problématiques relevées et le conseiller pour pallier ces risques. 

Enfin, la médecine du travail se montre aussi présente en cas de restructuration d’entreprise pour accompagner celle-ci au mieux et que l’entreprise puisse continuer à offrir les meilleures conditions de travail à ses salariés malgré l’évènement. Elle organise et anime également des réunions au sein des entreprises pour réaliser de la prévention envers tout le personnel, et répondre aux questions de l’ensemble des salariés. Pour finir, chaque visite permet de tenir le dossier de l’entreprise à jour et de pouvoir maintenir un suivi au fil du temps.

Découvrez aussi : Peut-on être licencié en cas d'arrêt maladie ?

Je suis salarié(e), quel type de visite puis-je effectuer avec la médecine du travail ?

En effet, la médecine du travail ne se cantonne pas uniquement à la visite de routine pour s’assurer que le salarié va bien. Il existe d’autres visites indispensables :

La visite obligatoire 

Celle que vous connaissez tous. Effectivement, vous venez de signer votre nouveau contrat de travail (CDI, CDD, Intérim). Vous avez donc l’obligation de procéder à cette visite médicale obligatoire. Si votre poste ne comporte aucun risque, vous obtenez simplement une attestation de suivi. Si au contraire, vous occupez un poste à risques, vous vous verrez délivrer un avis d’aptitude au poste.

La visite périodique

Une fois embauché, vous devrez effectuer une visite médicale de contrôle de temps en temps. Le médecin du travail doit s’assurer que tout va bien pour le salarié et que le poste actuel ne lui cause ni souci physique ni souci mental. Si vous occupez un poste à risques, il ne doit pas s’écouler plus de deux ans entre deux visites. Sinon, ce délai est reporté à 5 ans. 

La visite de pré-reprise

Cette visite concerne les salariés étant en arrêt de travail depuis 3 mois et plus. Elle leur permet de conserver leur poste malgré leur souci de santé. 

La visite de reprise

Il s’agit d’une visite obligatoire si vous êtes en arrêt de travail depuis 30 jours ou plus ou si vous revenez de congé de maternité. Celle-ci doit avoir lieu dans les 8 jours qui suivent le retour au travail pour s’assurer que la reprise soit réalisée dans de bonnes conditions et qu’elle n’a pas été trop rapide. 

La visite occasionnelle

Cette visite a lieu sur demande ponctuelle de l’employeur ou de son salarié. En effet, l’employeur peut demander une visite de contrôle s’il s’inquiète sur un point concernant son salarié. Ce dernier quant à lui peut en faire la demande s’il en ressent le besoin quant à son état de santé ou ses conditions de travail. Le salarié n’est pas tenu d’en informer l’entreprise dès lors que la visite a lieu en dehors de son temps de travail. 

 

Comme vous l’aurez constaté, le champ d’action de la médecine du travail est vaste et diversifié. Celle-ci profite d’une présence accrue dans le monde du travail et chaque chef d’entreprise tout comme chaque salarié peut faire appel à elle pour obtenir un avis médical ou préventif établi en toute objectivité. La médecine du travail permet également à tous de travailler dans de bonnes conditions afin de conserver un maximum un bon état de santé physique et mental le plus longtemps possible. Avez-vous déjà fait appel à la médecine du travail pour un quelconque problème ?

À lire aussi : Quels sont les droits des handicapés au travail ?

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.