Assurance chômage : la réforme fait son grand retour

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 28/09/2020 à 09:56

La très controversée réforme de l'assurance chômage, qui avait été suspendue à cause de la crise sanitaire, fait son grand retour. Patronat et syndicats se réunissent mercredi 30 septembre au ministère du Travail.

Chômage
Pour 38% des Français, les chômeurs sont des assistés.

Quel avenir pour la réforme de l'assurance chômage ?

Que va-t-il advenir de la réforme, très discutée, de l'assurance chômage ? Mercredi 30 septembre prochain, patronat et syndicats ont été invités à se rendre au ministère du Travail pour discuter de l'avenir de cette réforme. Pour rappel, la mise en application de ce texte avait été repoussée au 1er janvier dernier, du fait de la crise sanitaire.

Cette réforme prévoyait notamment de durcir les règles d'indemnisation des demandeurs d'emploi. Des règles que le gouvernement avait estimées trop peu incitatives à la recherche d'un nouveau travail. Cette réforme prévoyait également la mise en place d'un bonus-malus destiné aux entreprises, afin de les inciter à moins recourir aux contrats courts.

Le contexte économique a changé

Ce texte avait été vivement critiqué par les partenaires sociaux, en particulier les syndicats. Mais il avait été conçu dans une période d'activité économique importante. Depuis, avec la crise sanitaire, et la crise économique qui en découle, de l'eau a coulé sous les ponts. Le ministère du Travail devrait ainsi présenter aux partenaires sociaux des pistes pour adapter cette réforme à la situation actuelle. 

En attendant, une étude réalisée par l'Unédic et le cabinet Elabe a révélé que 38% des Français voient les chômeurs comme des assistés. Même si le contexte économique actuel a visiblement fait prendre conscience aux habitants de l'Hexagone que personne n'est à l'abri de finir au chômage. Un paradoxe !

À lire aussi Comment choisir son assurance-chômage ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.