Au travail, les Français perdent deux tiers de leur temps

Perrine de Robien - publié le 15/01/2021 à 12:22

Menée auprès de 13.000 salariés du monde entier, une nouvelle étude révèle que les salariés perdent trop de temps au travail. Les Français sont champions en la matière, passant 66% de leur temps au travail en « work about work ».

travail productivité
les Français perdent deux tiers de leur temps au travail.

Les Français perdent trop de temps au travail

Selon une étude de l’Asana, une plate-forme pour la gestion du travail d'équipe, menée auprès de 13.123 salariés australiens, français, allemands, japonais, américains et britanniques, les travailleurs français passent près des deux tiers (66%) de leur temps sur le « work about work » c’est-à dire des réunions superflues, du suivi du travail, des réunion, consultation de mails ou encore une recherche d’informations. Ce qui fait d’eux les champions du monde du temps perdu au travail. Ils estiment néanmoins « qu'ils pourraient gagner presque une journée de travail chaque semaine (5 heures 51 minutes) si les processus étaient améliorés ».

Au niveau mondial, l’enquête révèle aussi que le télétravail, qui s’est amplement développé à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19, a poussé les employés à travailler plus. À ce jour, 87% des sondés travaillent environ 2 heures de plus chaque jour, soit 455 heures. C’est quasiment deux fois plus qu’en 2019 (242 heures) !

Syndrome de l’imposteur, perte de temps, burnout et perte de productivité

L’Asana révèle aussi qu’« un quart (26%) des échéances sont manquées chaque semaine en raison d’attentes irréalistes et de processus flous » et que « les équipes passent 30% de temps de plus que l’an passé sur des tâches ayant déjà été accomplies par d’autres ». De plus, 62% des travailleurs ont souffert du syndrome de l’imposteur qui est d’ailleurs plus fréquent « chez les parents avec des enfants à la maison ou les aidants (67%) que chez les personnes sans enfant (57%) » .

« Si les équipes ont moins d’échanges ponctuels, cela n’a pas pour autant entraîné une réduction du temps de travail. Les discussions informelles ont été remplacées par des réunions inutiles, avec pour résultat une perte de 157 heures de productivité par personne et par an » détaille l’enquête. « Tandis que nos journées de travail ne cessent de s’allonger, 3 employés sur 4 éprouvent des difficultés à déconnecter. En 2020, 7 travailleurs sur 10 ont connu au moins un épisode de burnout ».

À lire aussi 5 conseils anti-procrastination au travail

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.