Ces métiers écolos qui recrutent

Nicolas Boutin - publié le 21/05/2020 à 17:00

L’écologie entre dans les mœurs et entraîne avec elle l’apparition de nouveaux métiers. Des secteurs qui recrutent actuellement. Et si vous vous laissiez tenter par une reconversion écologique et durable ?

écologie
Que vous soyez diplomate, spécialiste des marchés financiers, du développement durable... Un poste vous attend sûrement.

Rendre les entreprises plus « écolo »

Un cabinet en recrutement spécialisé dans le développement durable, Birdeo, a publié le classement des cinq métiers « écolos » qui recrutent le plus. Depuis 2019, de nouveaux métiers émergent, compatibles avec une prise de conscience de l’urgence écologique. Les analystes ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance), les responsables d’achats durables, les consultants en RSE, les responsables innovation ou encore les chargés de communication en développement durable étaient particulièrement sollicités.

Cette année, ce sont de nouveaux postes qui sont particulièrement recherchés dans les entreprises françaises. En premier lieu, celui de chef de produit et innovation durable. Fabriqué sur mesure pour les spécialistes du marketing, particulièrement créatifs, ce poste doit permettre d’accompagner la transformation des produits et des services proposés par l’entreprise pour les rendre plus vertueuses dans le cadre du développement durable.

Et pourquoi pas chef de projet ?

En deuxième position, le poste de chef de projet climat, qui consiste à inscrire l’entreprise dans le processus de la transition énergétique. L’objectif est de réduire l’empreinte carbone notamment et minimiser les impacts négatifs sur l’environnement. Les chefs de projet conduite du changement, sont également recherchés. Ils ont pour but de rendre éligible l’entreprise au label « Meilleures pour le monde » et d’optimiser l’impact positif sur le développement durable.

Et si vous vous laissiez tenter par le rôle de gestionnaire de fonds à impact ? Il s’agit d’utiliser les outils financiers pour investir sur un impact social et environnemental positif. Le gestionnaire conseille et mesure la rentabilité financière et l’impact positif. Il faut avoir des connaissances sur les critères ESG et les marchés financiers. Enfin, pourquoi ne pas devenir chef de projet concertation parties prenantes ? Il s’agit d’établir et mettre en œuvre une stratégie de concertation, de définir les enjeux prioritaires et les points de controverse. Un poste taillé sur mesure pour les diplomates.

À lire aussi L'écologie : au bureau aussi !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.