Des chômeurs reçoivent une prime par erreur : devront-ils la rembourser ?

Paolo Garoscio - publié le 24/02/2021 à 08:30

Le nombre de primes et de dispositifs exceptionnels que le gouvernement a mis en place depuis le début de la crise sanitaire ne pouvait pas ne pas avoir son lot de bugs informatiques et d’erreurs. Dernier en date : la distribution de la prime exceptionnelle de 900 € aux permittents. Certains l’ont reçue par erreur… d’autres n’ont rien reçu.

argent pôle emploi prime bug
Pôle emploi pourrait vouloir réclamer l'argent versé par erreur.

Un remboursement pour le trop-perçu à l’étude

Selon la CFDT, citée par Europe 1, environ 40.000 demandeurs d’emplois qui font partie de ceux qu’on appelle les « permittents », plus communément appelés « saisonniers », auraient reçu la nouvelle prime de 900 € par Pôle emploi alors que les conditions d’attribution sont strictes. Or, en difficultés financières comme de nombreux Français, ils craignent que cette somme ne leur soit réclamée par Pôle emploi.

Une telle situation entraînerait des tensions, souligne David Vallaperta, représentant CFDT au CSE de Pôle emploi : « la crainte, évidemment, c'est de devoir gérer les situations de tension de demandeurs d'emploi qui seraient dans un état de colère assez légitime ». La CFDT demande donc qu’aucun rattrapage ne soit effectué, mais son souhait pourrait bien ne jamais se réaliser. Le gouvernement pourrait bien vouloir récupérer tout ou partie de ces quelques 36 millions d’euros versés par erreur.

Versement automatique… mais conditions strictes

Le problème de ce versement indû serait lié aux modalités de versement : le gouvernement a demandé à ce que les permittents bénéficiaires n’aient pas de démarches à effectuer pour bénéficier de la prime et que Pôle emploi se charge de tout.

Pourtant, les règles d’attribution de la prime sont strictes : inscription à Pôle emploi entre le 1er novembre 2020 et le 18 février 2021, 138 jours travaillés minimum en 2019, 70% du temps de travail en CDD ou intérim et un revenu de moins de 900 € au cours du mois précédant le versement de la prime. Un problème technique dans l’attribution de la prime serait à l’origine du problème.

À lire aussi : Organiser sa recherche d'emploi au chômage

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.