Fin de l'indemnisation exceptionnelle des chômeurs en fin de droits

Nicolas Boutin - publié le 03/06/2020 à 15:00

Le déconfinement signifie retour à la normale. Et dans ce cadre, les mesures exceptionnelles mises en place durant le confinement se suspendent petit à petit. La prolongation de l’indemnisation des chômeurs en fin de droit est désormais abrogée.

chômage
350.000 chômeurs ont bénéficié de cette mesure d'exception.

350.000 bénéficiaires

Mise en place au mois de mars, la prolongation de l’indemnisation des chômeurs en fin de droit n’est plus valable depuis le 31 mai. 350.000 chômeurs en avaient bénéficié pendant ces trois mois de crise sanitaire.

Un dispositif qui a permis de rassurer les personnes sans-emploi pour cette période de confinement peu propice aux recrutements. Mais cette suspension est un véritable coup dur pour les 240.000 personnes qui ont totalement épuisé leurs droits pendant la crise sanitaire.

Un amendement adopté

Malgré la demande des syndicats de maintenir ce dispositif jusqu’à la fin du mois de juin, un amendement a été adopté en commission mixte paritaire mardi 2 juin et acte définitivement l’arrêt de cette prolongation au 2 juin. Ce dispositif reste tout de même en vigueur pour les habitants de Mayotte et les intermittents.

Les syndicats ont réagi avec colère à l’annonce de cette suspension. « On laisse tomber les chômeurs alors que le chômage explose », a dénoncé Denis Gravouil de la CGT. Alors que l’activité économique a été fortement impactée par la crise sanitaire, le chômage pourrait connaître un nouveau bon historique dans les prochains mois. En attendant, Emmanuel Macron recevra les partenaires sociaux, jeudi 4 juin pour évoquer l’avenir de l’assurance-chômage.

À lire aussi : Le chômage partiel aura-t-il un impact sur votre retraite ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.