Le télétravail : la nouvelle habitude que ne vont pas perdre les Français

Paolo Garoscio - publié le 28/04/2020 à 10:10

Très développé dans d’autres économies, notamment anglo-saxonnes et du nord de l’Europe, le télétravail restait une exception en France où la présence physique au bureau était, du point de vue des managers, la seule garantie que les employés travaillent bel et bien. Mais avec le confinement, de nombreux Français ont été amenés à travailler de chez eux… et ça pourrait durer bien après la crise sanitaire.

télétravail habitude emploi decision
Le télétravail devrait se généraliser en France.

Le télétravail : désormais une habitude

Confinés chez eux, celles et ceux à qui les entreprises ont pu proposer de télétravailler ont désormais pris l’habitude de ce mode de fonctionnement. Et il a ses avantages : pas de transports en commun (donc pas de trajet), possibilité de s’occuper de ses enfants, autonomie, responsabilisation… Ce n’est pas étonnant que, selon une étude réalisée par Deskeo en avril 2020, les Français veuillent continuer de télétravailler.

Ils sont en effet 62% à déclarer qu’ils aimeraient faire plus de télétravail après le confinement. Or, c’est tout à fait possible : alors que le ministère du Travail estime à près de 40% de l’ensemble des salariés ceux qui peuvent télétravailler, moins de 20% avaient, fin 2019, cette habitude. Les entreprises françaises restent en effet réticentes à ce mode de fonctionnement qui nécessite des aménagements techniques et managériaux.

Une mise en place progressive

Le télétravail va continuer après le confinement : certaines entreprises ne pourront pas, du fait de la configuration de leurs locaux, faire revenir l’ensemble de leurs salariés dans les bureaux tout en respectant les règles sanitaires et de distanciation. Loin de se cantonner à la période de confinement, le télétravail va donc rester d’actualité durant plusieurs mois en France. Les entreprises devront donc s’y habituer et s’adapter. Une fois cela fait, il sera alors facile d’accepter le télétravail pour les salariés qui le désirent. 

Sans oublier qu’en temps normal, le télétravail ne doit pas être réalisé tous les jours ouvrés de la semaine. La présence au bureau, que ce soit en termes de contrôle de la part de la hiérarchie ou pour les relations sociales entre collègues, reste fondamentale. Mais si un ou deux jours par semaine il est possible d’éviter de passer deux à trois heures dans les transports en commun…

À lire aussi Travail collaboratif : avantages et inconvénients du coworking

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.