Le masque bientôt obligatoire dans les entreprises ?

Anton Kunin - publié le 13/08/2020 à 17:00

Le Premier ministre, Jean Castex, veut « voir comment on peut au maximum généraliser sur le lieu de travail le port du masque ». Pour cela, il souhaite consulter les partenaires sociaux.

Salariés masqués
La présence simultanée de personnes dans un lieu confiné accroît le risque de transmission du virus.

L’obligation de porter un masque pourrait être inscrite dans les accords de branche

Contrairement à plus de 50 autres pays du monde, en France il n’y a pas d’obligation universelle de porter un masque hors du domicile. Des obligations qui existent sont très ciblées et ont une durée limitée dans le temps (jusqu’au 10 septembre 2020 dans les rues de Paris par exemple).

Dans la veine de cette même logique d’obligation ciblée, l’exécutif réfléchit aujourd’hui à rendre le masque obligatoire dans les entreprises. Jean Castex, le Premier ministre, a fait part de sa volonté de « voir comment on peut au maximum généraliser sur le lieu de travail le port du masque ». La méthode, elle aussi, sera la même : si pour la généralisation du port du masque en extérieur le Premier ministre a demandé aux préfets de se rapprocher des maires, pour la mise en place de cette obligation dans les entreprises le Premier ministre discutera avec les partenaires sociaux, qui seront ensuite chargés de demander aux responsables des branches professionnelles d’inscrire une telle obligation dans leurs accords collectifs.

Covid-19 : 1 cluster sur 5 est dans une entreprise n’accueillant pas de public

À ce jour, seules les entreprises des secteurs des transports, de la restauration et les entreprises qui accueillent du public ont l’obligation de faire en sorte que leurs salariés portent un masque. En même temps, il existe un grand nombre d’entreprises qui n’accueillent pas de public, où les salariés ne portent pas de masque et où, logiquement, le virus circule de manière importante. Dans son dernier bilan hebdomadaire, l’agence Santé Publique France indiquait que sur les 609 clusters actifs en France, 22% étaient dans les entreprises n’accueillant pas de public.

Si l’exécutif a écarté l’idée de rendre universelle l’obligation de porter un masque, le monde scientifique est d’un avis différent. Dans un communiqué du 15 juillet 2020, l’Académie nationale de médecine signalait : « le port de masque « écran » ou « grand public » s’impose comme la mesure la plus efficace pour supprimer la transmission du virus de personne à personne à condition qu’elle soit appliquée par tous dans l’espace public ». En d’autres mots, l’Académie de médecine préconise son port par tous et partout (sauf à domicile), même en extérieur.

À lire aussi Démission pour création d’entreprise : les démarches

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.