Pôle emploi lance un deuxième site internet

Anton Kunin - publié le 03/04/2020 à 13:00

Alors que ses agences restent fermées au public, Pôle emploi a décidé de mettre les bouchées doubles sur le numérique… en lançant un deuxième site internet.

Pôle emploi
À distance, Pôle emploi continue à accompagner les demandeurs d'emploi.

Un nouveau site qui renvoie vers Pole-emploi.fr

Les entreprises recrutent-elles encore pendant le confinement ? Dans les secteurs essentiels, oui. Si vous souhaitez travailler dans la santé, l’agriculture, l’agro-alimentaire, les transports, la logistique, l’aide à domicile ou l’énergie, les offres d’emploi ne manquent pas. Même pendant le confinement, Pôle emploi continue d’en réceptionner de la part des recruteurs, invite les demandeurs d’emploi à postuler via son site internet et se charge de présélectionner les candidatures.

Même si ce processus fonctionne parfaitement via son site habituel Pole-emploi.fr, le service public de l’emploi a tout de même estimé nécessaire de lancer un deuxième site, MobilisationEmploi.gouv.fr. Sont chargées sur ce nouveau site toutes les offres d’emploi figurant sur Pole-emploi.fr (9.000 offres à ce jour). Dès que l’on clique sur une offre, apparaît un bouton « Postuler avec Pôle emploi », qui renvoie vers le site habituel.

Le secteur médico-social recrute beaucoup en ce moment

Alors, quelles sont les offres d’emploi qu’on peut trouver en ce moment ? Le plus grand recruteur est aujourd’hui le secteur médico-social : les aides-soignants, infirmiers, ambulanciers, brancardiers, préparateurs de commandes en pharmacie et éducateurs spécialisés sont très demandés. Et pour aider les personnes dépendantes, les postes d’aides à domicile et les auxiliaires de vie sont eux aussi appelés à se multiplier. En même temps, on trouve aussi quelques offres d’emploi de vignerons et ouvriers viticoles, paysagistes, développeurs et commerciaux.

À noter aussi que le ministère du Travail vient de lancer un dispositif de mise à disposition temporaire de salariés entre deux entreprises. Le temps que dure cette crise sanitaire, les salariés inoccupés qui le souhaitent peuvent travailler provisoirement dans une entreprise confrontée à un manque de personnel. Les salariés désireux de le faire doivent signer un accord temporaire, parafé par les dirigeants des deux entreprises. L’entreprise d’accueil se charge de transférer le salaire à l’entreprise d’origine, cette dernière le reversant au salarié.

À lire aussi Quelles sont les obligations qui s'imposent à un demandeur d'emploi ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.