Télétravail à 100% : la norme jusqu’à fin 2020

Paolo Garoscio - publié le 24/11/2020 à 08:00

Vous en avez marre d’être confiné chez vous, d’être en télétravail toute la semaine et de ne plus voir vos collègues ? Il va falloir prendre votre mal en patience. Si Emmanuel Macron va annoncer, mardi 24 novembre 2020, les grandes lignes du confinement allégé, rien ne devrait évoluer sur le front du télétravail.

télétravail salarié discussion obligation gouvernement
Les Français devront télétravailler encore quelques temps.

Le télétravail restera la norme au moins jusqu’en 2021

Elisabeth Borne, ministre du Travail, n’a pas laissé de doute s’installer chez les partenaires sociaux qu’elle a rencontrés la semaine du 16 novembre 2020 : pas question de changer les règles du télétravail en France. La pandémie ne permet toujours pas aux salariés de pouvoir retourner au bureau dans des conditions assez sereines, ils devront donc continuer de travailler de la maison.

Ce sera le cas au moins jusqu’en 2021, Elisabeth Borne ayant précisé que les règles actuelles s’appliqueront jusqu’aux vacances de Noël. Pour la suite, rien n’est sûr non plus : le gouvernement veut éviter que la pandémie reparte de plus belle alors que le vaccin ne sera distribué que dans le courant de 2021, et selon un système de personnes prioritaires.

Encadrer le télétravail : les discussions sont en cours

Preuve que le gouvernement ne compte pas changer les règles sanitaires sur le télétravail très rapidement, lundi 23 novembre 2020 des discussions ont eu lieu entre l’exécutif, le patronat et les syndicats. Objectif : donner un cadre au télétravail qui soit meilleur que l’actuel. Ce dernier n’est en effet pas pensé pour le télétravail massif et obligatoire.

Les syndicats demandent, par exemple, que les télétravailleurs obtiennent des dédommagements comme une participation aux frais d'énergie (chauffage, électricité) ou de téléphone. Le droit à la déconnexion est aussi un sujet majeur, les télétravailleurs confinés étant joignables à tout moment par leur patron, même si ce dernier n’a, en théorie, pas le droit de le faire.

À lire aussi Télétravail : quels sont vos droits ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.