Télétravail : ce que votre employeur doit vous rembourser en théorie

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 29/10/2020 à 08:53

Avec le télétravail généralisé du fait du confinement, de nombreuses charges inhérentes à l’employeur vont se retrouver sur le dos des salariés.

Télétravail
Si vous n'avez pas de connexion Internet, votre employeur devra vous en payer une.

La France en télétravail généralisé

L’annonce tant attendue est tombée mercredi soir. La France se reconfine, mais dans une forme un peu plus souple qu’au printemps dernier. Cela dit, il y a des choses qui ne changent pas. À l’image du télétravail par exemple. Le président de la République a demandé la mise en place du télétravail généralisé, afin d’éviter les risques de propagation du virus dans les espaces professionnels.

Les salariés, qui seront heureux de pouvoir travailler à la maison sans avoir leurs enfants à gérer en même temps (puisque les écoles et les crèches restent ouvertes), vont donc devoir se réaménager un poste de travail à domicile, avec les frais que cela peut engendrer. Des frais dont on peut demander le remboursement à son employeur. En effet, ce n’est pas parce que l’on travaille de chez soi que rien ne doit être pris en compte au niveau du travail.

Les frais engendrés par le télétravail à la charge de l'employeur

La jurisprudence française a d’ailleurs tranché plus d’une fois en faveur des salariés, dans ce domaine. Si par exemple vous n’avez pas de connexion Internet et d’ordinateur à la maison, votre employeur doit prendre cela à sa charge. D’autres fournitures, comme les ramettes de papier, si le salarié doit imprimer, et les cartouches d’encre, doivent elles aussi être remboursées par l’employeur.

Enfin, il existe des frais annexes qui pourront être occasionnés par le télétravail, et que l’employeur pourrait rembourser. L’achat d’une chaise de bureau par exemple, mais également le remboursement d’une partie du loyer et des charges de l’appartement ou de la maison au prorata de la surface occupée par le télétravailleur. Voire une indemnisation pour occupation de l’espace personnel. La loi ne l’oblige pas. Mais les décisions de justice vont dans ce sens. À vous de négocier !

À lire aussi Télétravail : quels sont vos droits ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.