Comment faire un business plan ?

Fabienne Cornillon - publié le 01/05/2020 à 10:16

Le plan d’affaires est un document important qui vous permet d’exposer votre projet. Il doit être rédigé avec le plan grand soin pour séduire des partenaires indispensables à la réussite de votre projet : les investisseurs. Voici comment bien rédiger votre business plan.

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Le business plan est aussi appelé plan d’affaires. Ce document doit être le plus complet possible pour présenter votre projet professionnel.

Un business plan doit idéalement être rédigé si vous avez besoin d’investisseurs à trois moments précis :
- création d’entreprise ;
- reprise d’entreprise ;
- levée de fonds.

Convaincre les investisseurs est essentiel, surtout si vous leur demandez des sommes importantes. Personne ne s’investira dans un projet auquel il ne croit pas. Le plan d’affaires doit mettre en avant le projet, ses porteurs, l’horizon financier espéré, la nature du marché, mais aussi et les démarches commerciales et marketing envisagées.

Le business plan doit être composé de plusieurs parties et être parfaitement découpé pour que les investisseurs puissent aller à l’essentiel.

Rédiger le résumé du business plan

Le résumé du business plan est la première partie de votre document, c’est aussi une sorte de résumé de votre projet. C’est un élément fondamental qui doit dès le départ, si ce n’est convaincre, a minima donner envie à l’investisseur d’aller plus loin et de comprendre que ce projet peut l’intéresser.

Cette partie, que l’on nomme « executive summary » offre une vision globale, positive et pertinente du projet, elle en décrit les fondamentaux. L’objectif est véritablement de valoriser votre projet.

Présenter le porteur de projet

Si le projet est important pour convaincre un investisseur, le porteur de ce projet l’est tout autant. Vous devez être convaincant par votre personnalité, votre connaissance du secteur d’activité, votre formation et votre expérience. Vous devez montrer à l’investisseur que vous maîtrisez parfaitement votre projet et que vous serez à même de pérenniser l’activité de votre entreprise.

Si vous êtes plusieurs porteurs de projet, vous devez valoriser votre complémentarité. Par exemple, s’il y a un communicant, un expert en finances et un technicien, cela doit être mis en avant. Ici, le mot d’ordre est de rassurer l’investisseur. Il doit croire en vous et en votre potentiel.

Cette partie est une sorte de mix entre le CV et la lettre de motivation. 

Rédiger une étude de marché

Dans un business plan, vous devez intégrer une étude de marché. C’est, là encore, un point fondamental pour convaincre l’investisseur. Comment imaginer demander de l’argent à une personne ou une structure sans savoir si le marché est favorable au lancement de votre activité ou lors d’un appel de fonds pour la développer ?

Cette étude de marché doit identifier la demande réelle pour votre produit ou votre service. Quel est le volume de la demande ? Qui sont les prospects (âge, habitude de consommation, budget moyen, etc.) ? Vous devez connaître votre cible et ses besoins, mais surtout imaginer ses futurs besoins pour avoir un coup d’avance.

Vous devez également identifier l’offre existante. Ainsi, une analyse de la concurrence s’impose. Qui sont vos concurrents ? Quels sont leurs moyens ? Comment présentent-ils leur offre ? Sont-ils assez, trop nombreux ou reste-t-il véritablement une place pour vous ? Quels sont les prix pratiqués ? Toutes ces questions doivent permettre de déterminer si vous avez votre place et de quelle manière vous pouvez proposer une meilleure offre.

Le business plan peut également mettre en avant un besoin non satisfait auquel vous pourriez répondre pour aller plus loin que votre concurrence.

Réalisez une véritable étude sur le terrain, allez voir votre concurrence et interrogez votre cible.

Mettre en avant la stratégie commerciale

Dans un business plan, la stratégie commerciale doit être valorisée. Ainsi, votre investisseur doit comprendre la manière dont vous imaginez vendre votre produit ou service.

Cela passe naturellement par le prix. L’investisseur doit pouvoir déterminer s’il est cohérent par rapport à la concurrence et si votre offre saura rencontrer sa cible. Si vous pensez pouvoir vous différencier sur l’offre avec des packages, des tarifs dégressifs, des offres promotionnelles à certaines périodes, n’hésitez pas à le mettre en avant.

Le business plan doit également faire apparaître la manière dont vous allez vendre votre produit. Magasin physique, boutique en ligne, marketplace, marchés, vente à domicile, supermarchés, listez tous les biais par lesquels vous souhaitez commercialiser votre produit.

Définir la stratégie de communication

Autre point essentiel : la communication. Lors de l’ouverture d’une entreprise ou de la commercialisation d’un produit, vous devez pouvoir communiquer. Envisagez-vous une communication papier ou digitale (site internet, réseaux sociaux, campagne d’emailing) ? Quel sera le montant de votre dépense ?

Votre stratégie de communication doit être cohérente entre le budget alloué et le besoin de vous faire connaître. Vous devez tout prendre en compte (prix d’une diffusion publicitaire sur Facebook par exemple, cartes de visite, flyers, agence web, etc.).

Déterminer le besoin et le plan de financement du projet

Toutes ces étapes permettent de définir votre besoin financier. C’est le nerf de la guerre. Déterminez le montant que vous souhaitez emprunter et assurez-vous qu’il soit cohérent. Ainsi, vous devez aussi présenter un prévisionnel de vos ventes en fonction de l’étude de marché réalisée.

Soyez réaliste. Pour cela, confiez votre budget prévisionnel à un comptable qui saura penser à chaque dépense et imaginer le chiffre d’affaires que vous pourrez potentiellement réaliser. Personne n’est devin. Toutefois, en réalisant une véritable étude complète en amont, il est possible d’imaginer vos futures ressources. N’oubliez pas, bien évidemment, de songer à tous les frais de fonctionnement (assurances, loyer, crédit, fournitures, achat des matières premières, salaires et rémunération des dirigeants, impôts, charges, etc.).


Un business plan doit être réaliste et convaincant, c’est la base de votre succès. Vous devez être certain que votre activité pourra se développer et que vous avez tout mis en œuvre pour que banques et autres investisseurs croient en votre projet.

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.