5 conseils anti-procrastination au travail

Florian Billaud - publié le 02/09/2019 à 14:30

Vous n’avez aucune envie de gérer cette tâche professionnelle qui vous fait horreur ? On vous comprend. Mais à trop tarder, vous risquez d’empirer les choses. Car il faudra bien vous en occuper tôt ou tard... Et dans l’urgence, elle devrait s’accompagner d’une dose de stress. Dommage, quand on sait qu’avec un peu d’organisation tout aurait été réglé rapidement. Vous aimez procrastiner ? Cet article est fait pour vous !

Conseil n° 1 : créer des objectifs de travail atteignables

Il n’y a sans doute rien de pire qu’un agenda surbooké ou une To-Do List qui déborde. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de se sentir dépassé et de sombrer peu à peu dans la procrastination. Pour vous fixer des objectifs et vous encourager à les atteindre, ne soyez donc pas trop gourmand. Fixez-vous des choses simples et rapides à réaliser et enchaînez-les. Car il n’y a rien de plus valorisant que de réussir à éliminer des choses à faire en seulement quelques minutes. Et pour ce qui est des tâches plus complexes et plus longues, n’hésitez pas à les fractionner. Elles seront ainsi plus faciles à gérer.Petit conseil : ne dépassez pas les 5 minutes pour les tâches les plus arduesVous êtes découragé par la quantité de choses à traiter ? Découpez cette action par tranches de 5 minutes, et enchaînez-les tout au long de la journée. Vous serez surpris de votre efficacité.

Conseil n° 2 : restez motivé et ne vous laissez pas envahir par vos voix intérieures

Capables de vous faire plier en quelques secondes, vos petites voix permissives doivent être mises de côté à leur moindre sortie. Car elles auront toujours une bonne raison de vous inciter à repousser une tâche : « tu n’as pas les compétences » ; « tu as encore le temps de t’en occuper » ; etc. Elles doivent plutôt vous encourager à vous remobiliser et tenir le rôle de lanceuses d’alerte de votre manque de motivation.

Conseil n° 3 : commencez votre journée par la tâche la plus ingrate

En commençant par la pire de vos activités professionnelles, votre tête et votre journée vont s’alléger. Les autres tâches à réaliser vous laisseront une impression de facilité, vous permettant d’avancer plus rapidement dans le reste de vos activités professionnelles. Sans compter sur la satisfaction de pouvoir enfin mettre derrière vous cette tâche ingrate.

Conseil n° 4 : apprenez à résister aux distractions de la procrastination

Une fois devant votre ordinateur, les distractions sont nombreuses : surfer sur internet, aller raconter votre week-end à vos collègues préférés, consulter frénétiquement vos comptes de réseaux sociaux, etc. Vous l’aurez compris, il est plus facile de succomber à la tentation que de rester concentré. Pour vous aider à ne pas dériver, créez-vous des signaux d’alerte. Ces sortes de rappel à l’ordre peuvent prendre différentes formes : une grosse gommette de couleur vive sur votre écran, un post it avec un slogan motivant, ou même un tiers auquel vous avez promis de travailler sur un dossier.

Conseil n° 5 : soyez fier de vous et félicitez-vous

Enfin, ne minimisez jamais vos réussites. Car pour continuer à être aussi efficace, il est nécessaire de vous féliciter. Offrez-vous alors une récompense entre deux tâches ardues en prenant le temps de déguster un café, ou de partager une discussion avec un collègue par exemple.La procrastination au travail n’est plus une fatalité. Avec ces quelques astuces et un soupçon de motivation, vous allez faire des merveilles au quotidien dans votre milieu professionnel.

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.