Reconversion : comment utiliser votre compte personnel de formation ?

Florian Billaud - publié le 14/11/2019 à 07:32

Votre vie professionnelle ne vous épanouit pas ? Sachez que pour envisager une reconversion, vous disposez d’un compte personnel de formation qui peut vous permettre de vous former à une nouvelle activité.

Qu’est-ce que le compte personnel de formation ?

Aussi appelé CPF, ce compte personnel de formation est à la disposition de chaque salarié, quelle que soit son activité et tout au long de sa vie professionnelle. Conçue pour vous permettre de suivre une formation qualifiante dans le domaine de votre choix, elle a remplacé le droit individuel de formation (aussi appelé DIF) au 1er janvier 2015. Et depuis le 1er janvier 2019, ce compte est alimenté en euros et non plus en heures comme auparavant, au rythme de 15 euros par heure.

Les droits sont alors calculés à chaque fin d’année, proportionnellement au nombre d’heures travaillées, et sont limités par un plafond. Ils restent également valables en cas de perte d’emploi ou de changement d’employeur. Et les congés de maternité, de paternité, d’adoption, parentaux d’éducation, de présence parentale, de proche aidant, ainsi que les absences pour cause de maladie professionnelle ou d’accident du travail sont pris en compte dans ce calcul.

Voici un tableau concernant l’alimentation du compte et les plafonds selon les catégories de travailleurs.
 

Catégorie

Alimentation annuelle

Plafond

Cas général

500 €

5 000 €

Travailleur indépendant

500 €

5 000 €

Salarié non qualifié

800 €

8 000 €

Salarié bénéficiaire de l’obligation d’emploi*

500 € (+ majoration de 300 €)

8 000 €


*il s’agit de personnes dans l’une des situations suivantes :
- travailleurs handicapés ;
- victimes d’accident du travail ou de maladies professionnelles en incapacité permanente ;
- titulaires d’une pension d’invalidité ;
- bénéficiaires d’une pension militaire ;
- titulaires d’une rente ou d’une allocation d’invalidité des sapeurs-pompiers ;
- titulaires de la carte mobilité inclusion ;
- titulaires de l’AAH.

L’abondement au compte personnel de formation

L’abondement d’un compte sera accordé dans la mesure où la personne dispose d’un accord de l’État ou de son entreprise. Cela peut également être le cas dans une entreprise de plus de 50 salariés si elle n’a pas bénéficié d’un entretien professionnel prévu tous les deux ans et si elle n’a pas bénéficié d’une formation obligatoire au cours des 6 dernières années. L’abondement peut être réalisé si les heures ne sont pas suffisantes pour terminer une formation. Enfin, un abondement de 3 000 € est prévu pour les salariés licenciés suite à un refus de modification du contrat de travail en raison de l’application d’un accord d’entreprise.

Si la personne a envie de recourir à une formation plus longue, elle peut utiliser les heures de son CPF et les combiner :
- à la reconversion ou la promotion par alternance ;
- au projet de transition professionnelle (PTP) ;
- à une formation prévue par le plan de développement des compétences.

L’entreprise, selon ses conditions, finance les frais de la formation et les prises en charge annexes.

Dans quelles conditions pouvez-vous utiliser votre compte personnel de formation ?

Chaque droit que vous avez acquis est inscrit dans votre CPF, et ce jusqu’au moment de votre retraite. Vous pouvez donc prétendre à une formation à n’importe quel moment de votre vie active, mais à certaines conditions :

- la formation doit permettre d’obtenir une qualification (un diplôme ou tout autre titre professionnel), un socle de connaissance et de compétences, de valider des acquis de l’expérience (VAE), ou de réaliser un bilan de compétences ;
- elle peut également préparer à l’examen théorique du Code de la route et à l’épreuve pratique du permis, si ce dernier est indispensable pour vous permettre de trouver un emploi ou pour vous aider à concrétiser un projet professionnel. À la condition, bien sûr, que vous ne soyez pas sous le coup d’un retrait de permis ou d’une interdiction ;
- le CPF peut aussi vous permettre de vous former pour créer ou reprendre une entreprise ;

- le compte personnel de formation permet également de devenir bénévole en service civique.

Êtes-vous concerné par le compte personnel de formation ?

Que vous soyez salarié, conjoint collaborateur, à la recherche d’un emploi ou en libéral, vous pouvez entreprendre une formation grâce au compte personnel de formation.

Les travailleurs indépendants sont enfin concernés

Laissés de côté par ce dispositif durant de nombreuses années, les travailleurs indépendants peuvent enfin bénéficier du CPF depuis le 1er janvier 2019 (il s’applique à leur activité depuis le 1er janvier 2018 pour ce qui est du calcul des droits).
 

Comment utiliser son compte personnel de formation ?

Vous souhaitez vous former en vue de vous reconvertir ? Et cette formation se déroule sur vos heures de travail ? Informez au plus vite votre employeur :
- au moins 60 jours avant le début de la formation si celle-ci dure moins de 6 mois ;
- au moins 120 jours avant le début de la formation si celle-ci dure plus de 6 mois.

Il dispose alors de 30 jours pour vous répondre. Si la formation se déroule sur vos jours de congé, aucun accord n’est à obtenir de ce dernier. La demande peut alors être validée par un conseiller professionnel.

Bon à savoir : dès lors que la formation se déroule durant le temps de travail, l’employé est rémunéré normalement.

Comment consulter le solde de ses heures de formation ?

Un site est dédié au compte personnel de formation : https://www.moncompteactivite.gouv.fr. C’est ici que vous retrouverez toutes les informations concernant votre CPF, le solde de vos heures, les démarches à effectuer pour se former, etc.

 

Votre projet de formation en vue d’une reconversion est aujourd’hui possible grâce à votre compte personnel de formation. L’occasion d’envisager un avenir plus serein et une activité plus épanouissante. N’hésitez donc plus.

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.