Trouver un job étudiant : Où ? Quand ? Comment ?

Fabienne Cornillon - publié le 30/01/2020 à 18:09

Entre les factures, le loyer et les frais de scolarité, chaque mois de nombreux étudiants ont du mal à joindre les deux bouts. Le job étudiant s'impose donc comme la solution. Plus de 2 millions de jeunes exercent déjà un emploi en parallèle de leurs études alors pourquoi pas vous ?

Le job étudiant, par où commencer ?

On estime en moyenne que pour vivre convenablement un étudiant doit débourser entre 600 € et 1 000 € par mois. Mais il parait évident que pour certains jeunes issus de classes moyennes, faire face à toutes les factures relève de l'impossible. Dans ce cas, trouver un petit boulot s'impose comme une évidence. Mais comment trouver un job étudiant à temps partiel ? Et surtout, où le rechercher ?

- Le bouche-à-oreille : pour trouver un boulot étudiant, il faut mettre toutes les chances de son côté. Un moyen simple d'y arriver est encore d'en parler à votre entourage. Il ne serait pas étonnant que d'autres étudiants de votre université soient déjà dans ce même cas de figure. De ce fait, ils sauront mieux vous indiquer les endroits propices où postuler.

- Le porte à porte : situées aux abords des centres-villes, les écoles supérieures sont souvent entourées de nombreux commerces de proximité. De ce fait, vous pourrez y déposer spontanément CV et lettre de motivation. Loin d'être mal perçue, cette initiative est bien au contraire très appréciée par les recruteurs.

- Internet : il reste bien évidemment un moteur de recherche incontournable en matière de job étudiant. Vous pouvez donc vous diriger aisément vers des sites comme Vivastreet ou Keljob qui recensent beaucoup d'offres de ce type, voire le Bon Coin.

- Pôle emploi : en partenariat avec le Crous, il sert généralement d'intermédiaire entre l'employeur et le jeune. Pour consulter toutes les annonces, vous pouvez d'ores et déjà vous rendre sur le site dédié de Pôle emploi, Jobaviz.

Top 3 des jobs pour étudiant

Jongler avec les horaires, tel est le quotidien de l'étudiant-travailleur. Avec des disponibilités limitées (le soir et le week-end), il est préférable de s'orienter dans un domaine pour lequel cette contrainte n'est pas un problème. Voici donc quelques exemples qui pourront vous guider dans votre quête du job parfait.

- La restauration : c'est dans ce secteur que l'on retrouve la majorité des futurs jeunes diplômés. En effet, les horaires et les jours d'ouverture de ces commerces sont les plus compatibles avec les disponibilités des étudiants. Serveur, cuisinier ou plongeur, il y a de nombreuses opportunités.

- La vente : dans les grandes surfaces, on retrouve de nombreux étudiants. Ouvertes tard le soir et parfois le dimanche matin, ces enseignes préfèrent en général embaucher de la main-d'œuvre jeune et dynamique. C'est également le cas dans les magasins de prêt-à-porter ou dans le télémarketing.

- L'animation : surveillant dans un collège, aide aux devoirs ou baby-sitter, c'est dans le domaine de l'enfance que vous pourrez trouver un job étudiant. Quelques heures après vos cours ou pendant le week-end feront très bien l'affaire.

Vous l'aurez compris, les services à domicile réunissent de nombreux points forts pour les étudiants. Mais en voici un nouveau !

Lorsqu'on est étudiant, nous cherchons des petits jobs pour arrondir les fins de mois, ou tout simplement pour payer nos études. C'est sans aucun doute le principal point fort de ce domaine d'activité. Le concept du "jobbing" est donc en pleine expansion, et de nombreuses plateformes proposent aux jeunes de mettre leurs services en ligne, pour gagner de l'argent. En moyenne, un étudiant peut réaliser quatre missions par mois, et donc gagner jusqu'à 250 € au niveau national et 350 € en région parisienne. De plus, les plateformes proposent une géolocalisation pour éviter à l'étudiant d'aller trop loin pour réaliser sa mission.

Si vous avez envie de vous lancer dans ce domaine d'activité, il suffit de déposer une annonce sur un site spécialisé ou d'utiliser les réseaux sociaux ! Vous verrez, vous vous ferez vite repérer.

Alternance et stage conventionné : une rémunération étudiante bien pensée

En France, les jeunes sont de plus en plus nombreux à suivre la voie des formations en alternance. Mais pourquoi tant d'engouement pour un système longtemps considéré comme secondaire ?

Ces formations qui permettent d’apprendre de manière plus concrète un métier sont aussi appréciées pour les avantages financiers qu'elles procurent. En effet, l’avantage de l'alternance réside dans le fait que l'étudiant passe une partie de sa scolarité en cours et l'autre en entreprise. Par conséquent, il reçoit chaque mois un salaire qui varie selon son âge et son année de formation (entre 27 % et 78 % du SMIC). Mais ce n'est pas tout, grâce à ce système, l'étudiant ne paye ni impôt, ni frais de scolarité. Et pour cause, ils sont entièrement pris en charge par l'entreprise d'accueil. L'alternance est donc un bon moyen d'avoir des rentrées d'argent mensuelles et de gagner en expérience professionnelle. Mais attention, il faut savoir que le contrat de professionnalisation ne peut excéder 24 mois dans la même entreprise et qu'il n'est renouvelable qu'une fois sous certaines conditions.

Par ailleurs, les places en alternance étant de plus en plus convoitées, il est possible que vous vous rabattiez sur les stages conventionnés. Certes, les frais de scolarité resteront à votre charge, mais vous serez tout de même indemnisé (minimum 30 % du SMIC).

Les jobs d'été : un revenu estival à privilégier

Métro, école, boulot, dodo, voilà plutôt à quoi ressemble la journée type d'un étudiant. En fac, ce train de vie, quoi que difficile, n'est pas impossible. Mais dans d'autres formations, le travail demandé en dehors des cours ne permet pas de trouver un job étudiant. Alors pour les jeunes dans ce cas de figure, il existe toujours un moment pour se faire un peu d'argent : les vacances d'été.

Job étudiant, job d'été, quand on devient étudiant, c'est la case par laquelle il faut passer. Et même si cela est parfois contraignant, gagner son propre argent est toujours glorifiant. Sans compter que vous acquérez de l'expérience professionnelle, mais aussi de la maturité.

Le choix en matière de job d’été pour les étudiants est vaste. Vous pouvez vous orienter vers les métiers suivants :
- employé de caisse ;
- saisonnier dans l’agriculture ;
- animateur en colonie ou centres de loisirs ;
- employé dans un camping ;
- employé dans un parc d’attractions ;
- serveur ;
- employé dans une aire d’autoroute ;
- guide ;
- plagiste ;
- etc.

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.