Préparer son entretien de stage

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Attention, ces conseils sont également valables pour une recherche d'alternance, ou encore un entretien de job étudiant. Ce qui compte, c'est que vous arriviez gonflé à bloc le jour de votre entretien. Avec une bonne préparation, vous arriverez zen et plein de confiance en vous !

Se renseigner sur l'entreprise

Enfin ! Après des semaines de recherche de stage, et l’envoi de 50 CV et lettres de motivation (on exagère à peine), une entreprise vous propose un entretien pour un stage. Mais après quelques instants d’euphorie, vous commencez à vous sentir un peu inquiet : vous n’avez fait que la moitié du travail.La première chose à faire, est de vous renseigner sur l’entreprise qui vous propose un entretien. Consultez son site web, renseignez-vous sur les actions menées, la date de fondation de l’entreprise, apprenez au moins le nom du directeur ou du gérant, ainsi que celui du responsable du service où vous postulez. En bref, essayez d’obtenir un maximum d’informations sur l’histoire de l’entreprise, son état d’esprit, et le service où vous effectuerez (peut-être) votre stage.Attention, pas la peine de vous noyer d’informations en apprenant par cœur le nom de tous les membres de l’équipe ! Renseignez-vous sur ce qui vous concernera directement. Si l’entreprise n’a pas de site web, ou que vous avez du mal à trouver des informations, essayez de chercher sur des forums, des avis, ou dans la presse. Un minimum de connaissances est toujours apprécié.

S'entraîner à l'oral

Pour bien préparer un entretien, vous devez savoir ce que vous allez y dire. Et s’il n’est pas forcément évident de savoir ce qui vous sera demandé, certaines questions sont récurrentes. Commencez par apprendre à vous présenter en quelques phrases : dites l’essentiel ! Parlez de vos études, mais aussi et surtout de ce qui peut intéresser l’entreprise. Par exemple, vous postulez pour un poste commercial, et avez géré la trésorerie ou les partenariats du BDE de votre école ? Parlez-en ! Entraînez-vous avec un ami, par exemple.Apprenez à définir vos principales compétences (ponctualité, curiosité et travail d’équipe, par exemple), ainsi que vos défauts. Enfin, tentez de prévoir des questions que l’on pourrait vous poser sur vous, votre parcours, ou votre culture générale, et préparez quelques lignes directives de réponses. L’important est de faire le point sur vous-même, et de savoir ce que vous pourrez vous permettre de dire, ou les sujets que vous devez absolument éviter.

Organiser l'entretien

Pour éviter toute mauvaise surprise, dès le moment où la date et l’heure de votre entretien sont fixées, notez-les ! Si vous êtes du genre tête en l’air, n’hésitez pas à mettre un post-it bien en évidence sur votre table de cuisine, ou à enregistrer un rappel dans votre téléphone.Renseignez-vous aussi sur le lieu de l’entretien. Vous devez savoir comment vous y rendre, et combien de temps cela vous prendra. Essayez de ne pas vous y prendre à la dernière minute, vous aurez l’air malin si vous réalisez qu’il y a des problèmes de transports ou une grève non prévue, par exemple.Prévoyez aussi d’emporter plusieurs versions de votre CV : une pour vous, et deux pour l’employeur (au cas où il soit accompagné d’un recruteur, par exemple). Si vous avez un book, n’hésitez pas à le prendre, qu’il s’agisse d’une version papier ou numérique (sur tablette, par exemple).N’arrivez pas trop en avance, et surtout pas en retard. Si vous êtes devant l’entreprise vingt minutes avant l’entretien, pas la peine d’entrer tout de suite. Vérifiez comment faire pour entrer, puis allez faire une petit tour pour vous détendre. Être présent cinq minutes avant le début de l’entretien est parfait !

L'apparence a son rôle

La première impression n’est pas toujours la meilleure, mais elle joue un rôle déterminant, surtout s’il y a beaucoup d’autres candidats. Soyez bien habillé, de manière sobre, mais sans en faire trop ! Pas la peine de mettre des talons de cinquante centimètres ou un costume-cravate comme pour un mariage. A moins de rechercher un stage dans des domaines spécifiques qui nécessitent une tenue particulière, vous ne cherchez pas à obtenir un poste de directeur de banque.Un pantalon uni, une chemise claire, des chaussures sobres et propres, une petite veste et les cheveux soignés, voilà qui fera parfaitement l’affaire ! Attention, certaines entreprises (rares) cherchent, au contraire, des profils originaux, et adorent les looks décalés.Voilà qui confirme l’importance de se renseigner sur l’entreprise en question. Enfin, restez dans la modération. Une touche de parfum, un maquillage léger, pas besoin d’en faire des tonnes. L’employeur doit retenir vos compétences, pas votre mise. Ah, et surtout ... éteignez votre téléphone !

Prendre garde à ses manies

Dites-vous bien que les employeurs ont l’habitude d’organiser des entretiens et de recevoir des candidats. 70% des recruteurs savent s’ils vont embaucher ou non le candidat au bout de 15 minutes, ce qui n’est pas négligeable ! La plupart d’entre eux s’accordent sur un point : 50 % de la décision se base sur le profil, et 50 % sur la gestuelle et l’expression ! Sachant cela, vous devez faire attention à votre comportement.Tout d’abord, faites attention à bien regarder votre interlocuteur dans les yeux, et à vous installer correctement sur votre siège. Evitez de gigoter, de jouer avec un objet sur la table, ou avec vos cheveux, et souriez ! Quelqu’un qui fait la tête ne donnera pas envie d’être embauché. Parlez clairement et pas trop vite, évitez d’avoir une voix chevrotante, ne bafouillez pas, ne parlez pas trop doucement ou dans votre barbe ... en bref, soyez clair, concis, et si vous êtes stressé, ne le montrez pas !

Savoir se présenter

Vous vous êtes entraîné chez vous, mais rappelez-vous que la présentation est primordiale, car elle est la première image que l’employeur aura de vous ! Expliquez les grandes lignes de votre formation supérieure, ainsi que vos expériences professionnelles. Certaines entreprises aiment également connaître vos loisirs et votre caractère, mais n’en parlez que si on vous le demande, ou qu’il s’agit d’une structure particulièrement détendue.Un bon conseil : présentez vous dans un ordre chronologique ! Parlez rapidement de vos études, en détaillant au fur et à mesure que vous arrivez vers votre année actuelle, année pour laquelle vous recherchez un stage. Et surtout, développez ce qui peut intéresser le recruteur ! Si vous postulez pour un stage en marketing, mais que vous êtes passé par une année de médecine avant de vous réorienter, pas la peine de développer votre année de médecine. En revanche, parlez de vos enseignements en marketing et des domaines qui vous intéressent.Pour résumé : présentez-vous en deux ou trois minutes au minimum, pas plus de cinq minutes maximum. Parlez posément, dans l’ordre chronologique de vos études, puis expliquez vos expériences professionnelles et personnelles principales. Vendez-vous !

Le jeu des questions

Les questions permettent aux recruteurs de vous tester, vous connaître d’avantage, et, pour certains, vous pousser dans vos retranchements ou vérifiez que vous ne tombez pas dans un piège. Vous ne devez jamais montrer que vous êtes déstabilisé par une question !Si la réponse ne fuse pas, prenez quelques secondes de réflexion avant de parler. Rappelez-vous toujours que vous connaissez vos compétences, et que vous avez prévu certaines questions « pièges ».Attention, ne tombez pas dans les clichés ! A la question « quel est votre pire défaut », ne répondez pas « perfectionniste », cette réponse est donnée par plus de 80 % des candidats ! Idem, à « quelle est votre plus grande qualité », inutile de répondre « la motivation », les recruteurs l’entendent à longueur de journée ... Soyez un peu plus créatif.Enfin, si certains recruteurs vous posent des questions sur votre vie privée comme par exemple vos opinions politiques, si vous êtes en couple, ou si vous comptez avoir des enfants/vous marier, ou s’il a des propos et un comportement déplacé, ne répondez pas et ne restez pas ! Il est difficile de refuser un stage potentiel, mais vos enseignants vous donneront raison, et vous auriez passé un mauvais stage si vous étiez resté. Autant chercher fortune ailleurs.

Ne pas baisser les bras

A la fin d’un entretien, vous pouvez avoir l’impression de vous être raté, mais ceci n’est pas forcément vrai ! En attendant votre réponse, cherchez d’autres stages. Continuez à envoyer vos CV et lettres de motivation, ainsi qu’à relancer certaines entreprises auprès desquelles vous avez postulé. Faites-le également si vous avez l’impression d’avoir réussi, on ne sait jamais !Relancez l’entreprise au bout d’une semaine pile, par mail. Si vous restez sans réponse, relancez-les par téléphone la semaine suivante. Sachez que de nombreuses entreprises ne se donnent pas la peine d’envoyer un mail de refus. Au bout de trois semaines sans nouvelle, il est souvent temps de continuer à chercher ailleurs.Ne déprimez surtout pas, et faites contre mauvaise fortune bon cœur ! Si vous n’êtes pas retenu, peut-être est-ce parce que vous ne vous seriez pas plu dans ce stage. Dans tous les cas, vous n’êtes pas dans la tête de votre recruteur, alors concentrez-vous sur vos autres entretiens !

Les bonnes astuces

Voici quelques astuces pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Il est important d’arriver détendu à votre entretien, évitez donc le café dans la journée, et passez une bonne nuit la veille. Mangez avant de venir, et arrêtez de réviser au moins une demi-heure avant l’entretien. Profitez de ce moment pour vous détendre en faisant une balade ou en écoutant de la musique sur le chemin.

-Ne soyez jamais négatif pendant l’entretien ! Cela peut avoir une mauvaise connotation, même inconsciente, auprès du recruteur. Ne parlez des aspects négatifs de votre formation ou de vos expériences que si on vous le demande, et soyez bref dans ces situations, essayez toujours de conclure tout de même par un aspect positif.

  • Si vous vous rendez à votre entretien en voiture ou en transports en commun, prévoyez une marge d’erreur en cas de panne ou d’embouteillages. Mieux vaut être en avance d’une demi-heure, et faire une pause dans un café juste à côté de votre lieu d’entretien, qu’être en retard.
  • Prévoyez des affaires de rechange dans un sac, ainsi que du déodorant ! Il suffit que vous soyez éclaboussé par un bus, que l’on renverse de la nourriture sur votre belle chemise blanche, ou que votre voisin de métro ne sente pas la rose, pour ruiner vos chances de faire bonne impression. Une chemise et un pantalon de rechange ne prennent pas trop de place, et un déodorant peut vous sauver la vie.

En suivant tous ces conseils, vous devriez avoir toutes les chances de votre côté pour réussir votre entretien !

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.