Travailler pour son université

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Pour subvenir à leurs besoins, beaucoup d’étudiants sont obligés de travailler à côté de leurs études. Si l’on pense tout de suite à des emplois dans des chaînes de fast-foods, à l’animation ou au babysitting, il est également possible de travailler pour son université.

Plusieurs types de jobs

Les universités proposent plusieurs types d’emplois pour leurs étudiants. Certains sont des missions ponctuelles, allant d’un jour à une semaine, par exemple. Ces événements sont répartis à diverses périodes de l’année selon les universités.Des jobs d’été sont aussi proposés. Ils se situent généralement de fin juin à mi-juillet, et de mi-août à début septembre, pendant le temps des inscriptions. Autrement dit, après la plupart des examens et avant la rentrée universitaire.Enfin, vous pouvez postuler pour des emplois à l’année, entre septembre et juin la plupart du temps.

Les missions ponctuelles

Les missions ponctuelles sont par exemple une participation à la journée portes ouvertes (JPO) pour représenter l’université, à un salon étudiant (souvent au moins de janvier), afin de présenter votre filière aux futurs bacheliers, ou encore la participation à des journées d’immersion pour les lycéens, des visites de l’université pour les nouveaux étudiants au moment des inscriptions, etc.Attention : certaines de ces missions peuvent être bénévoles selon votre université (la journée d’immersion, par exemple).Où postuler ? La plupart des universités diffusent des offres d’emploi sur leur site Internet, vous devez donc le consulter régulièrement. Il est aussi possible de vous renseigner auprès de votre UFR ou secrétariat, afin d’être redirigé vers le service concerné.Quel salaire ? Le salaire est au minimum légal, selon votre emploi vous serrez payé à la journée ou à l’heure !Les missions ponctuelles ne vous permettent pas de vivre, mais peuvent être un complément pour un voyage universitaire, ainsi qu’une bonne expérience pour votre CV, par exemple.

Les jobs « d'été »

Les jobs d’été universitaires sont pratiques si vous voulez mettre un peu d’argent de côté pour partir en vacances, et pour préparer votre rentrée. Ces emplois consistent à travailler pour les services d’inscription de l’université : réception et gestion des dossiers d’inscription, accueil des nouveaux étudiants, aide à l’inscription, etc.Ils durent généralement un mois et demi à deux mois, selon votre université et son calendrier : de mi-juin ou fin juin à mi-juillet (fermeture de l’université pour les vacances), et de mi-août (réouverture de l’université) à mi-septembre (reprise des cours).Attention : dans plusieurs universités, les enfants du personnel ou des enseignants de l’établissement sont prioritaires pour ces jobs d’été.Où postuler ? Consultez le site Internet de votre université, ou rendez-vous au service des inscriptions en février afin de demander à postuler pour ces jobs.Quel salaire ? La plupart du temps, le salaire est au minimum légal.

Les emplois à l'année

Certainement les plus demandés et les plus difficiles à obtenir, les emplois à l’année sont assez divers, et les étudiants ont le statut de « moniteurs étudiants » ou « moniteurs éducateurs », selon les universités. Ces emplois se situent généralement dans les domaines suivants :

  • Bibliothèque universitaire : gestion des emprunts et retours d’ouvrages ou de DVD, accueil des étudiants, permanences dans les différentes bibliothèques (bibliothèque centrale ou bibliothèques spécialisées), etc.
  • Salles informatiques : accueil des étudiants, aide à l’utilisation des services informatiques de l’université, aide ou dispense de cours d’informatique (pour le C2i, par exemple), permanence dans les salles informatiques.
  • Accueils : pour les UFR et différents services (relations internationales, par exemple), aide aux étudiants, redirection vers les services adéquats en cas de problème, lien entre les étudiants, le personnel et les enseignants, etc.

Ces jobs sont aménagés selon l’emploi du temps des étudiants salariés, et ne doivent pas dépasser un certain nombre d’heures. Ils ont l’avantage d’être au sein de l’université (et de ne pas avoir à subir une heure de métro pour aller travailler après ses cours), et vous travaillez généralement avec d’autres étudiants de différentes filières.Où postuler ? Consultez le site Internet de votre université, ou rendez-vous à l’accueil des différents services pour obtenir un dossier de candidature.Quel salaire ? La plupart du temps, le salaire est au minimum légal, généralement vous serez payé à l’heure.

Conditions d'admission

Les conditions ne sont pas les mêmes selon les universités, et dépendent de plusieurs points. En règle générale, pour travailler pour votre université vous devez :

  • Être au moins en 3ème année de Licence : les licences sont acceptées pour les missions ponctuelles, et parfois pour travailler au service des inscriptions. En revanche, pour les emplois à l’année, les universités préfèrent employer des étudiants en master, car leur emploi du temps comporte moins d’heures de cours.
  • Respecter les délais de candidature : il est important de vous renseigner dès le mois de février pour les différents emplois proposés, et d’envoyer votre candidature au plus vite. Les retardataires sont rarement embauchés, et les entretiens ont souvent lieu au mois de juin pour la rentrée suivante.
  • Envoyer un CV et une lettre de motivation : comme pour tout emploi, vous aurez un CV et une lettre de motivation à envoyer, ainsi qu’un entretien à passer devant un ou plusieurs responsables.

Pour les autres conditions, référez-vous à votre université, car elles peuvent varier selon les établissements.

A savoir

Dans certaines universités, il n’est possible de travailler qu’une seule année. Ne comptez donc pas nécessairement sur un renouvèlement de votre contrat de travail !Certains services, comme les bibliothèques universitaires, par exemple, embauchent en priorité les étudiants boursiers, qui ont parfois besoin d’un complément de revenu en plus des aides de l’Etat.Vous pouvez retirer vos dossiers de candidature à l’accueil des différents services concernés, ainsi que sur Internet. Ils sont à envoyer en même temps que votre CV et votre lettre de motivation.Pour les étudiants souhaitant effectuer une thèse, il est possible de travailler pour l’université en tant que « chargé de TD » (TD : Travaux Dirigés, Ndlr). Vous prenez en charge les cours en groupe d’élèves de licence, au même titre qu’un enseignant.Alors, prêt à tenter votre chance et à postuler pour travailler au sein de votre université ?

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.