Voiture de fonction : avantages et inconvénients

Fabienne Cornillon - publié le 30/01/2020 à 17:35

Souvent considérée comme une aubaine, la voiture de fonction est un avantage en nature auquel bon nombre de salariés rêvent d'avoir droit. Mais est-elle pour autant exempte d'inconvénients ? Fiscalité, contraintes, règles à respecter : faites le point sur la voiture de fonction !

Avantages de la voiture de fonction

Contrairement à un véhicule de service, une voiture de fonction est mise à la disposition du salarié pour ses déplacements professionnels et personnels. Il est donc possible de l'utiliser au quotidien, dans le cadre de ses fonctions, mais également durant le weekend et les vacances.

La fin des coûts directs

Bénéficier d'une voiture de fonction vous permet bien évidemment de vous affranchir des coûts directs liés à ce véhicule, soit :
- le coût d'achat ;
- le coût de la carte grise ;
- les dépenses de carburant et d'entretien ;
- les dépenses liées à l'assurance.

Ces dépenses, directement liées à l'utilisation du véhicule peuvent représenter plusieurs centaines d'euros par mois et sont dès lors prises en charge par votre entreprise.

Un avantage fixé contractuellement

Vous pensiez que votre voiture de fonction pouvait vous être attribuée puis retirée selon le bon vouloir de votre entreprise ? Sachez que la jouissance de ce véhicule est un avantage fixé contractuellement. Autrement dit : l'ajout comme la suppression d'un véhicule de fonction nécessite une modification du contrat de travail ce qui ne peut être effectué sans l'assentiment du salarié concerné.

Bon à savoir : la suppression d'une voiture de fonction doit entraîner une revalorisation salariale.

La possibilité de choisir une voiture de qualité

Certaines entreprises imposent la même voiture à tous leurs salariés, d'autres laissent plus de choix à ces derniers. Mais bénéficier d'une voiture de fonction vous permet généralement de profiter de voitures de qualité ce qui peut être particulièrement avantageux, notamment si votre voiture personnelle commençait à être ancienne.

Véhicule de fonction : ce qu'il faut savoir

Avantageuse sur bien des points, la voiture de fonction a également quelques inconvénients qu'il est important de connaître !

Une perte de revenu pour le salarié

L'obtention d'une voiture de fonction permet de faire des économies sur le moyen et long terme. Mais elle représente également une perte de revenu immédiat pour le salarié qui en bénéficie. En effet, la voiture de fonction étant considérée comme un avantage en nature, elle est généralement proposée au détriment d'une augmentation de revenus ou même, de l'attribution d'une prime salariale.

Charges sociales et impôt sur le revenu

Si vous bénéficiez d'une voiture de fonction, vous devez déclarer cet avantage en nature sur vos déclarations de revenus. Trois cas de figure se posent alors selon votre situation.

Le forfait si l’employeur paie les frais de carburant :

- véhicule acheté de moins de 5 ans : le montant à inscrire sur votre déclaration équivaut à 9 % du prix d'acquisition de l'automobile ;
- véhicule acheté de plus de 5 ans : le montant à inscrire sur votre déclaration équivaut à 6 % du prix d'acquisition de l'automobile ;
- voiture louée : le montant sera équivalent à 30 % des frais de la location (plus l'entretien et l'assurance).

Le forfait si l’employeur ne paie pas les frais de carburant :

- véhicule acheté de moins de 5 ans : le montant à inscrire sur votre déclaration équivaut à 9 % du prix d'acquisition de l'automobile + le montant des frais réels de carburant ou 12 % du prix d’acquisition ;
- véhicule acheté de plus de 5 ans : le montant à inscrire sur votre déclaration équivaut à 6 % du prix d'acquisition de l'automobile + le montant des frais réels de carburant ou 9 % du prix d’acquisition ; 
- voiture louée : le montant sera équivalent à 30 % des frais de la location (plus l'entretien et l'assurance) + le montant des frais réels de carburant ou 40 % du coût annuel.

La dépense réelle :
Cette fois, il s’agit d’un calcul un peu plus complexe qui prend en compte l’amortissement du coût d’acquisition, l’assurance l’entretien, le nombre de kilomètres parcourus à titre privé et à titre professionnel et les frais de carburant payés par l’employeur.

Une voiture qui ne vous appartient pas

Vous l'utilisez chaque jour et pourtant, votre voiture de fonction ne vous appartient pas. En cas de rupture de contrat, vous devrez bien évidemment rendre votre véhicule. En cas de longue interruption de travail (maladie ou autre), votre employeur peut également vous demander de rendre votre véhicule de manière à le mettre à la disposition de votre remplaçant.

De plus, vous n’êtes pas libre d’en faire ce que vous voulez. Cette voiture de fonction doit être entretenue, difficile de l’utiliser comme un véhicule personnel pour aller à la déchetterie ou charger du matériel pour faire des travaux au risque de l’endommager.

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.