Voyager et être payé, rêve ou réalité ?

La rédaction - publié le 05/03/2020 à 09:15

Vous attendez toujours avec impatience les prochaines vacances et n'en avez jamais assez ? Pourquoi ne pas faire des vacances votre métier ! Radins.com vous dévoile les métiers que vous pourriez faire mais loin de chez vous.

Devenir accompagnateur de groupes

  • Les colonies de vacances. Si elles permettent à vos enfants de passer de bonnes vacances à l’étranger ou même en France, c’est également l’occasion pour les animateurs de prendre un peu de bon temps. Ils doivent bien sûr rester vigilants et encadrer les enfants, mais c’est l’opportunité de voir du pays, le repos en moins. Pour cela, vous aurez besoin du BAFA, un peu d’autorité, le sens des responsabilités, une expérience du voyage et du sang froid !

Bon à savoir : le BAFA n’est pas obligatoire mais conseillé si vous voulez être correctement rémunéré. En effet, vous serez payé deux fois moins qu’un titulaire du BAFA. Autre désavantage, vous ne pourrez pas rester seul avec un enfant, ce qui peut être handicapant pour l’organisme car il faudra prévoir une autre personne pour être à vos côtés.

  • Accompagner des seniors en vacances. Mais attention, « c’est un vrai travail et non pas l’occasion de partir en vacances pour se reposer » explique Mady Decoster, agent et accompagnatrice de voyage chez Instant Voyage. L’accompagnateur encadre seul un groupe de 30 à 40 personnes maximum, et il sera l’intermédiaire entre les vacanciers et l’hôtelier en cas de plainte ou de non respect des prestations. Il devra également s’assurer que les retraités passent de bonnes vacances et veiller à ce qu’ils aient tous leurs papiers, bagages et les aider pour les petites tâches du quotidien comme composer un numéro de téléphone par exemple. « Il faut rester alerte, vigilant et disponible pour leur garantir les meilleures vacances possibles », ajoute-t-elle. Les personnages âgés profitent de leur retraite pour voyager et découvrir de nouvelles choses grâce à leurs économies ; les destinations internationales les plus prisées sont le Vietnam, la Chine, l’Inde, les Antilles Françaises ou encore les Baléares, la Sicile, la Tunisie et le Maroc pour le bassin méditerranéen. Pour postuler, il vous faudra au minimum 10 ans d’expérience dans le métier. Votre salaire sera fixe, identique à celui d’un agent de voyage et calculé selon votre ancienneté et non par rapport aux voyages effectués. Vous pourrez par contre percevoir un pourboire pouvant monter jusqu’à 400 € suivant le degré de satisfaction des vacanciers.
  • Accompagner des personnes handicapées. Vous aurez pour vocation d’animer les vacances et de proposer des sorties et activités en fonction des goûts des vacanciers. Le but est de les faire participer et communiquer autant que possible, mais surtout il faut leur faire oublier le côté médical pour qu’ils profitent de leurs vacances. Cependant, il faut que vous sachiez que ce travail est très prenant voire fatiguant et qu’il vous faudra être patient et à l’écoute. Selon l’organisme avec lequel vous partez, vous pourrez être considéré comme bénévole mais le logement, le voyage et les repas seront totalement pris en charge par l’association. En tant qu’animateur, vous pourrez être payé entre 600 et 700 € pour un mois de travail. L’Association des Paralysés de France (APF) est une grosse association qui vous permettra de partir en voyage en Afrique pour faire des safaris, au Japon et dans plusieurs pays d’Europe. En échange du voyage et de l’hébergement, vous travaillerez bénévolement pendant la durée de votre séjour.

Bon à savoir : si vous êtes étudiant infirmier (ière) ou éducateur, vous pourrez valider votre stage en accompagnant des personnes handicapées en vacances avec l’APF.La plupart de ces métiers sont saisonniers, sauf pour les seniors ou les groupes d’adultes qui peuvent choisir de partir en vacances hors saison. Mais si vous sentez que ce métier est fait pour vous, vous pouvez également postuler pour encadrer des classes de découverte.

Travailler à l'étranger

Si vous êtes un véritable globe-trotter dans l’âme, ces métiers peuvent vous donner quelques idées pour ne plus rester frustré derrière votre bureau toute la journée.

  • Faire du Volontariat International en Entreprise (VIE). Dès 18 ans et pour une durée de 6 à 24 mois, vous pourrez postuler en Europe, au Japon ou encore aux États-Unis avec l’accord de votre entreprise bien sûr. Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site du service public. Dans la même veine, vous pouvez également postuler au Programme Vacances Travail au Canada, en Australie, au Japon et bien d’autres.
  • Digital nomade ou encore journaliste/reporter. Surfant sur la nouvelle vague des réseaux sociaux et d’internet, les web rédacteurs, journalistes et autres reporters peuvent travailler pendant leurs vacances, skyper avec leur chef, écrire des articles en s’inspirant du pays dans lequel ils se trouvent tout en profitant de ce temps pour se dépayser, visiter et se ressourcer.
  • Enseigner à l’étranger. Entre un poste d’expatrié, un contrat de résidents ou locaux, vous aurez l’embarras du choix ! Sachez tout de même que pour les contrats de résidents ou locaux, vous resterez sur place et ne pourrez pas changer de pays avant deux ans minimum. Ou vous pouvez aussi utiliser vos années de disponibilité. Et bénéficier d’une mi-temps à l’année. Ainsi, la moitié de votre salaire vous sera versé sur 12 mois afin que les mois où vous ne travaillez pas, vous perceviez tout de même une rentrée d’argent.
  • Voyageur au pair. C’est le même principe que les jeunes filles au pair mais ces messieurs aussi peuvent postuler. Pour cela il faut avoir entre 18 et 28 ans, vous n’aurez pas à payer un loyer ni votre nourriture mais en échange vous aiderez la famille qui vous accueille en vous occupant des enfants et en effectuant quelques tâches ménagères comme la cuisine, la lessive ou encore le repassage. Rassurez-vous, vous ne pourrez pas travailler plus de 30 heures par semaine et vous percevrez un peu d’argent de poche pour financer vos sorties en ville, environ 300 €.
  • Personnel médical dans une association humanitaire. Certes ce travail ressemble moins à des vacances mais il vous permettra de rencontrer directement les habitants du pays et de leur apporter votre aide. Une vraie bonne action. Vous pouvez également choisir de partir bénévolement et dans ce cas votre voyage sera entièrement pris en compte mais vous ne serez pas rémunéré pour votre travail sur place.
  • Travailler au Ministère des Affaires Étrangères. Les sélections et concours sont très exigeants mais vous êtes sûr de voir du pays si vous les réussissez !
  • Pilote de ligne, hôtesse de l’air, etc. Et oui on oublie souvent ce métier, mais c’est l’un des seuls qui vous permette de voyager partout et de profiter de quelques jours de repose dans le pays d’accueil pour flâner et visiter.
  • Créer votre propre entreprise. Vous pouvez aussi tout simplement décider de partir vous installer dans le pays de votre choix et de commencer de zéro. Faites de vos qualités et savoir-faire un atout et lancez-vous. Le chemin sera bien sûr plus facile si vous vous implanter dans un pays en voie de développement où votre petite entreprise pourra grandir sans trop de concurrence.
  • Devenir testeur de vacances. De nombreux tours opérateurs recherchent des vacanciers pour tester les offres proposées au public. Le site Vacances Transat recherchait des candidats pour voyager dans le monde et partager leurs découvertes avec les internautes. Pour cela, il faut avoir l’esprit d’aventure et savoir utiliser les réseaux sociaux. Mais être payé pour visiter des endroits paradisiaques pendant une année, cela ne ressemblerait-il pas au job idéal ?

Bon à savoir : en dernier recours, vous pouvez toujours décider de prendre une année sabbatique ou des congés sans solde, mais pour pouvoir profiter pleinement du voyage, il est nécessaire d’avoir fait des économies !

Tous les guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.