Allègement du confinement : ce qui change le 28 novembre 2020

Anton Kunin - publié le 25/11/2020 à 13:00

Dès le samedi 28 novembre 2020, tous les commerces pourront rouvrir, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une allocution télévisée le 24 novembre 2020.

Petits commerces
La mesure phare entrant en vigueur le 28 novembre 2020, c'est bien sûr la réouverture de tous les commerces.

Tous les commerces pourront rouvrir

Au bout d’un mois de reconfinement, le nombre de nouvelles contaminations et d’hospitalisations de patients Covid-19 a entamé une décrue. En s’en félicitant, l’Élysée a donc décidé d’assouplir certaines contraintes en place. La mesure phare, c’est bien sûr la réouverture de tous les commerces, dès le samedi 28 novembre 2020 au matin. Vous pourrez donc sortir acheter tous types de produits, et non plus seulement des produits essentiels. Tous les commerces devront néanmoins fermer à 21 heures au plus tard.

Cette réouverture a fait l’objet d’un important lobbying de la part de fédérations de commerçants. Même le Black Friday a été décalé en France au 4 décembre 2020, pour éviter une distorsion de concurrence entre les commerces digitalisés et ceux qui ne le sont pas. Quant à l’attestation de déplacement, dont le point 2 mentionne les achats de première nécessité et les retraits de commandes, elle sera forcément revue dans les prochains jours.

 

Reprise des activités extrascolaires et réouverture des bibliothèques

Le 28 novembre 2020 signe aussi un certain assouplissement des restrictions de déplacement. Il sera possible de sortir pendant 3 heures et non plus une heure, et se déplacer à 20 km maximum autour de son domicile.

Pour les élèves, les activités extra-scolaires pourront reprendre, à condition qu’elles aient lieu en plein air. Les bibliothèques pourront elles aussi rouvrir. La fourniture de services à domicile sera à nouveau autorisée. Quant aux bars et restaurants, il faudra encore attendre longtemps : leur réouverture n’est pas envisagée avant le 20 janvier 2021. Et encore, cette date reste une hypothèse, tout dépendra de la situation sanitaire dans les premières semaines de 2021.

À lire aussi : Déconfinement et pauvreté : un Français sur trois a subi une perte de revenus

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.