Covid-19 : allègement du protocole sanitaire dans les écoles

Perrine de Robien - publié le 18/09/2020 à 12:22

Soulagement pour les uns, crainte pour les autres : la déclaration d’Olivier Véran au sujet du protocole sanitaire dans les écoles n’a pas laissé de marbre. Et pour cause, il a été assoupli.

écoles protocole sanitaire Véran
Le protocole sanitaire appliqué dans les écoles est allégé.

Les enfants contaminent peu les adultes

Beaucoup de parents ont dû pousser un soupir de soulagement quand Olivier Véran a annoncé jeudi 17 septembre un allègement du protocole sanitaires dans les écoles. Le ministre de la santé a cité la Haute Autorité de Santé qui estime en effet que les jeunes enfants « ont peu de risques de contracter une forme grave et sont peu actifs dans la chaîne de transmission du coronavirus ». « Les enfants en primaire, maternelle, et crèche sont peu susceptibles de se contaminer entre eux et de contaminer les adultes » a-t-il ajouté. Une information qui a des conséquences directes sur la scolarité des enfants.

Selon le ministre, « Lorsqu’un enfant est testé positif, souvent parce qu’il a été contaminé au sein de sa famille, il doit être isolé 7 jours chez lui mais les autres enfants de sa classe pourront normalement continuer à se rendre à l’école. Cela vaut aussi pour les jeunes enfants qui vont en crèche ou vont chez un assistant maternel ». Cela signifie que si un élève est testé positif, il n’y a pas de fermeture de classe. En revanche, si plusieurs enfants d’une même classe sont positifs et s’il y a « une chaîne de transmission manifeste » alors, la situation « devient différente » a nuancé Olivier Véran.

Protocole sanitaire allégé pour limiter les fermetures d'écoles ou de classes

Cet allègement du protocole soulagera sans aucun doute les parents qui travaillent et ne sont pas toujours en mesure de garder leurs enfants à la maison mais il n’est pas du goût des syndicats d’enseignants. Selon Ghislaine David, la co-secrétaire générale et porte-parole du SNUipp-Fsu, « Le risque c'est que la contamination se propage dans une classe ou dans l'école sans qu'on le sache puisque l'on sait que certains élèves sont asymptomatiques » rapporte France TV.

Ghislaine David estime qu’il y a « une forte inquiétude chez les enseignants » qui craignent d’être contaminés. Ils doivent encore attendre la déclaration de Jean-Michel Blanquer qui reviendra bientôt « plus précisément sur tous ces éléments relatifs à l'Éducation nationale ». Néanmoins, le message d’Olivier Véran est clair : « Les enfants doivent aller à l'école et il n'y a pas lieu de renvoyer les élèves chez eux, voire de fermer des établissements entiers à la première alerte ».

À lire aussi Covid-19 : les nouvelles mesures annoncées par Olivier Véran

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.