Covid-19 : des médecins demandent de cesser les réunions de famille

Paolo Garoscio - publié le 14/09/2020 à 10:00

Le corps médical français s’inquiète : le coronavirus Sars-CoV-2 circule de plus en plus rapidement sur le territoire, la France ayant même dépassé les 10.000 cas en 24 heures, samedi 12 septembre 2020, pour la première fois depuis le début de la pandémie. Ils appellent à prendre toutes les précautions… et à limiter les rassemblements privés.

fête famille contamination cluster covid-19
Les fêtes de famille peuvent devenir des clusters de contamination.

« Siffler la fin de la récréation » pour les Français

Axel Kahn, généticien, ancien président de l’Université Paris-Descartes et président de la Ligue nationale contre le cancer, et d’autres médecins et professeurs appellent à « siffler la fin de la récréation » pour les Français. Dans une tribune publiée le 13 septembre 2020 dans le Journal du Dimanche (JDD), ils demandent aux Français d’éviter « les rassemblements privés ». Comprenez : les fêtes de famille, où les distanciations sociales sont plus difficiles à respecter.

« Après la joie des retrouvailles de l'été, il est temps de faire attention dans le milieu privé », expliquent les auteurs de la tribune. Les fêtes de famille, et même les simples réunions en petit comité, peuvent rapidement se transformer en clusters de contamination. « Vendredi, en Grande-Bretagne, la ville de Birmingham a interdit les rencontres entre amis et en famille », continuent-ils dans la tribune publiée sur le JDD.

Inquiétude surtout pour les personnes âgées

Les signataires demandent un effort radical aux Français : « évitez, autant que possible, les rassemblements privés. Plus une pièce est petite, plus elle contient de monde, moins elle est aérée, et plus vous augmentez les risques. Réduisez le nombre de personnes présentes dans le cadre privé. Si possible, reportez toute réunion ».

Les médecins s’inquiètent en effet de plus en plus du nombre de personnes fragiles contaminées : alors que l’été a surtout été marqué par une hausse des cas chez les jeunes, chez qui la Covid-19 est généralement bénigne, avec la rentrée de plus en plus de personnes âgées sont touchées. Or, cette situation pourrait entraîner une nouvelle période de tension dans les hôpitaux, ce que veulent éviter à tout prix médecins et gouvernement.

À lire aussi Famille nombreuse : 5 conseils pour optimiser votre intérieur

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.