Fraude à la CAF : une femme détourne plus de 40.000 euros

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 29/06/2020 à 13:47

C’est un coup assez classique. Une mère vivant en concubinage s’est déclarée célibataire pour toucher des aides de la CAF. Elle a réussi à détourner près de 40.000 euros avant de se faire coincer.

euros
Ce n’est pas la première fois que la CAF est confrontée à une arnaque de ce genre.

Une amende de 500 euros avec sursis

On aurait aimé une sentence un peu plus lourde, au moins pour l’exemple. Une femme de 31 ans a été condamnée à 500 € d’amende avec sursis pour avoir détourné près de 40.000 € d’allocations auprès de la Caisse d’allocations familiales de la Manche. Cette femme a usé d’un procédé assez classique chez les fraudeurs, mais qui a fonctionné. Elle s’est cependant fait démasquer.

Cette personne vivant au Tanu, en Normandie, s’est déclarée comme étant mère célibataire auprès de la CAF locale entre décembre 2015 et août 2018. En réalité, elle vit en concubinage. En tant que mère célibataire, elle a ainsi pu prétendre à des allocations spéciales, qu’elle a touchées pour un montant total de 39.268 €. En 2019, la CAF enquête sur ses publications sur les réseaux sociaux et découvre que cette femme est loin d’être célibataire.

Pas la première arnaque du genre

S’en suit alors une bataille juridique et un dépôt de plainte de la CAF, en juillet 2019. Le 23 juin dernier, la femme comparaissait alors devant le tribunal correctionnel de Coutances. Durant l’audience, elle a reconnu les faits, mais a précisé que son compagnon, marin-pêcheur de profession, la laissait élever seule leurs deux enfants, sans aucune aide financière.

Une situation familiale délicate qui aura sans doute attendri la justice, puisque cette femme n’a été condamnée qu’à 500 € d’amende, avec sursis. Bien loin du montant du préjudice subi par la Caisse d’allocations familiales. Ce n’est toutefois pas la première fois que la CAF est confrontée à une arnaque de ce genre. 

À lire aussi L’allocation de logement familiale : comment en bénéficier ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.