Non-respect des règles de confinement : l’amende augmente

Paolo Garoscio - publié le 31/03/2020 à 08:30

Le gouvernement hausse le ton à l'égard des Français qui continuent de sortir tout en ne respectant pas les règles du confinement, et en particulier l’obligation d’avoir une attestation dérogatoire sur eux dûment remplie.

france amende confinement respect regles
La France a des amendes relativement légères.

L’amende augmente… mais pas pour tous

Alors que le confinement a été prolongé pour 15 jours en France, confirmant que le pays est loin d’être sorti de la crise (le conseil scientifique estime que le confinement doit durer 5 à 6 semaines pour être efficace), le gouvernement a remarqué qu’il y a toujours trop de Français indisciplinés. Du coup, il a décidé de hausser le ton.

L’amende pour non-respect des règles de confinement augmente en France, mais uniquement en cas de récidive dans les 15 jours. Ainsi, l’amende pour la première infraction reste à 135 €, mais celle pour récidive passe à 200 € (400 € en cas de majoration). Aucun changement, par contre, pour l’amende la plus lourde, celle en cas de triple récidive en 30 jours : elle est toujours de 3.750 € assortie d’une peine de 6 mois de prison car il s’agit d’un délit.

Les amendes en France sont relativement légères

Si le gouvernement continue de dire que le confinement en France est l’un des plus stricts en Europe, ce qui est discutable, les amendes restent somme toute peu dissuasives.

En Espagne, l’amende est a minima de 600 € tandis qu’elle monte à 5.000 € en Allemagne et peut atteindre 10.000 € au Luxembourg (avec un minimum de 500 €). De plus, le risque d’encourir de la prison est plus répandu, jusqu’à 21 ans en Italie par exemple.

Quoiqu’il en soit, amende dissuasive ou non, le mot d’ordre reste le même : restez chez vous et ne sortez que si absolument nécessaire.

À lire aussi Consultation médicale d'urgence : combien ça coûte ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.