Un quart des ménages plus pauvres depuis le confinement

Stéphanie Haerts - publié le 16/10/2020 à 11:00

Le confinement imposé du fait de la crise de Covid-19 a appauvri un quart des ménages. 

Appauvrissement coronavirus
Les personnes les plus touchées par le confinement sont les plus défavorisées.

Des inégalités plus marquées

L'épidémie de coronavirus impacte durement les tranches de populations les plus pauvres comme le montre l'étude de l'Insee sur l'impact du confinement lié au Covid-19, qui a eu lieu du 17 mars au 11 mai 2020. L'enquête Épidémiologie et conditions de vie s'est déroulée entre le 2 mai et le 2 juin 2020 auprès de 135.000 personnes. Elle révèle qu'un quart des ménages se sont appauvris durant cette période. Les personnes les plus touchées sont les plus précaires. 

Le ralentissement brutal de l'activité économique a impacté directement le revenu disponible brut des ménages de 2,6% au deuxième trimestre 2020 comme le rapporte 20 Minutes. 23% des ménages interrogés ont indiqué que leur situation financière s'était dégradée depuis le confinement. Pour les deux tiers, leurs finances sont restées stables et pour 2%, elles se sont même améliorées. L'enquête mentionne que « Cette dégradation est d’autant plus forte que les revenus des ménages étaient initialement faibles ». 

Les jeunes les plus concernés

Parmi la tranche de ménages les plus pauvres (10%), 35% ont noté une dégradation de leur situation financière. Et 42% des ménages qui ont subi un appauvrissement indiquent en mai que « leur situation financière est juste et qu’il faut faire attention » contre 34% de la population globale. Puis, 27% observent que leur situation financière est difficile (11% pour la population totale) et 7% affirment qu'ils « ne peuvent pas s’en sortir sans s’endetter » contre 2% de la population totale. Les ménages qui ont des enfants sont les plus affectés (33%) en comparaison aux ménages sans enfant (18%).

Les plus touchés sont les jeunes. Plus d'un tiers des jeunes qui avaient un emploi avant le confinement ne travaillaient pas en mai 2020. Les personnes les plus touchées ont été les artisans et les commerçants. Plus de la moitié indiquent une dégradation de leur situation financière. Enfin, les ouvriers ont été fortement pénalisés par le confinement, 37% des ménages indiquent une perte de revenu. Suivent ensuite les cadres (25%) et les agriculteurs (30%). 

À lire aussi Recherche d’emploi : les bonnes méthodes pour trouver un poste

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.