Bébé prématuré : comment gérer une naissance avant terme ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Si l'arrivée d’un bébé est à la fois une source de joie et d’angoisse pour les parents, elle l’est davantage quand il s’agit d’une naissance avant terme. Il est important de savoir gérer la situation afin d’augmenter les chances de survie du nouveau-né. Découvrez nos conseils destinés à vous aider en cas de naissance prématurée.

Qu'est-ce qu'un bébé prématuré ?

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le bébé prématuré est celui qui est né avant le 8e mois de grossesse ou la 37e semaine d’aménorrhée (SA). Les médecins classent les bébés selon plusieurs catégories. Ceux qui sont nés entre la 33 et la 36e SA sont considérés comme des cas de prématurité moyenne. Entre la 28e et la 32e SA, les spécialistes parlent de grande prématurité. Enfin, la très grande prématurité concerne les bébés nés entre la 26e et la 27e SA.PUBLICITÉDraisienne, brassards... Découvrez les meilleurs produits pour aider les futurs champions à bien grandir !Inspired by

Quelles sont les causes de la prématurité ?

La prématurité peut être spontanée ou volontaire. Dans le premier cas, elle résulte d’un retard de croissance intra-utérin, d’une hypertension artérielle, d’un travail prématuré spontané, d’une hémorragie maternelle, ou d’une rupture prématurée des membranes. Dans le second cas, elle est décidée par l’équipe médicale pour sauver la femme enceinte et le fœtus en cas de complication.

Les particularités d'une naissance avant terme

Quand la grossesse n’arrive pas à son terme normal, cela signifie que le développement du bébé n’est pas complètement fini. Les principales différences entre un bébé prématuré et un autre né à terme sont :

  • Un poids plus faible : il a besoin d’une alimentation spécifique, en dehors du lait maternel qui reste cependant indispensable pour favoriser son développement et lui permettre d’atteindre un poids optimal. Les médecins peuvent inclure des compléments en calcium et en sucre pour certains cas.
  • Une difficulté à s’alimenter, notamment pour une naissance avant la 33e semaine. Bébé n’a pas encore assimilé les réflexes de succion et de déglutition. L’utilisation d’une sonde gastrique permet de lui apporter le lait directement dans son estomac.
  • Un problème de réchauffement, car il n’est pas en mesure de gérer sa température corporelle après l’accouchement. Votre bébé est placé dans une couveuse afin de recréer un milieu rassurant et se rapprochant le plus du ventre de la mère. La température qui règne dans cet incubateur tourne autour de 34 à 35°C et l’hygrométrie réglée à 80%. Le nouveau-né y reste jusqu’à ce qu’il atteigne le poids de 2 kilos.
  • Un système immunitaire immature qui rend indispensable la prise de précautions destinées à protéger bébé des infections.
  • Un système respiratoire immature qui se caractérise par l’absence de surfactant, une substance indispensable pour garder les alvéoles grandes ouvertes. Les progrès de la médecine permettent désormais d’instiller du surfactant artificiel dans les poumons pour aider le nourrisson à mieux respirer.

Les conseils pour aider bébé à mieux grandir

Afin d’aider le bébé prématuré à retrouver rapidement un développement normal, les parents peuvent en plus des prises en charge médicales :- le stimuler à travers leurs caresses, leurs chants et leurs paroles rassurantes ;- le réconforter en le portant contre eux selon la méthode kangourou ;- lui donner le sein afin de garder le contact et le rassurer.

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.