Couple : comment vivre avec un conjoint dépensier ?

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

L'argent, c'est souvent le nerf de la guerre, surtout en amour ! Au sein d'un couple, le budget peut être géré à l'unisson (dans le meilleur comme dans le pire), mais il est courant que l'un des deux soit un peu plus panier percé que l'autre. Dans ce cas, comment faire si vous vivez avec un conjoint dépensier ? Nos conseils pour éviter d'en arriver à des situations extrêmes?

Repérer les comportements typiques du conjoint dépensier

Si vous en êtes au début de votre histoire, et que vous ne faites pas compte commun, observez chez l’autre les habitudes de consommation : les comptes sont-ils suivis ? A quel rythme vont les dépenses, les achats sont-ils utiles ? Son intérieur est-il plein à craquer de choses inutiles ?Les mots-clés du dépensier compulsif :Si votre conjoint utilise souvent ces expressions, commencez à vous intéresser de plus près à son compte en banque :

  • « J’ai craqué pour... »
  • « C’était pas cher »
  • « Il faut que j’achète »
  • « J’en avais besoin... »

•« Je dois acheter »

Vie commune, compte commun : conseils pour éviter les conflits d’argent dans le couple

Pour s’asseoir une situation financière saine et une vie de couple financièrement harmonieuse, faites le point avec votre moitié.La base, c’est l’équilibre budgétaire que vous fonderez, sur une répartition équitable des dépenses et des charges liées à la vie commune.Décidez ensemble la manière de tenir les comptes : qui le fait ? A quel rythme ?

  • Si vous commencez votre vie à deux, la première chose, c’est de mettre à plat les éventuelles dettes en cours, pour les rééquilibrer si besoin (par un rachat de crédit moins onéreux par exemple).
  • Si vous vivez à deux depuis longtemps, refaites le point régulièrement, surtout en cas d’évolution des revenus.
  • Si vous faites compte commun, calculez le « reste à vivre » une fois que toutes les charges sont payées, et décidez ensemble des besoins du mois et des priorités.

Ce qui est important lorsque l’on vite avec un conjoint dépensier, c’est de fixer des limites. Annoncer en début de mois : « il nous reste 200€ pour les sorties » permet de garder en tête une somme « butoir », et donc de freiner les dépenses compulsives.

Comment rééduquer un conjoint dépensier ?

Degré 1 : le conjoint dépensier « léger »Comportement : il craque pour un vêtement, un livre, un DVD... Mais prête attention aux prix, aux promos, et sait s’arrêter si vous le rappelez à l’ordre.La solution : lui fixer le budget mensuel pour le responsabiliser et le mettre en face des réalités. Il est du genre instinctif et ne sais pas anticiper, alors prenez les devants. Répétez l’opération régulièrement, ça devait finir par devenir un réflexe.Degré 2 : le conjoint dépensier « panier percé »Comportement : en plus des dépenses classiques pour s’habiller ou se cultiver, il est adepte des petites dépenses inutiles. Gadgets en tous genre, achat aux caisses et sur les têtes de gondoles, petits cadeaux...La solution : lui demander se noter ses dépenses au jour le jour, pour lui faire prendre conscience de ce qu’il achète. Mettre cette somme dépensée en parallèle avec un loisir que vous ne pourrez pas faire ou un vêtement qu’il ne pourra pas s’acheter par exemple. Vous devrez le responsabiliser davantage sur le budget commun. Ce type de conjoint aime l’achat coup de cœur. C’est une habitude qui se corrige.Degré 3 : le conjoint dépensier compulsifComportement : achats de toutes sortes, grosses sommes, emprunts, cachotteries... Tout y passe ! Vous voyez les économies baisser et êtes régulièrement obligée de « renflouer »...La solution : garder absolument des comptes séparés ! Ce type de comportement est souvent maladif et nécessite une vigilance de tous les instants : se donner un budget limité, faire le point chaque semaine. Si cela ne suffit pas, il faut pousser la porte d’un psychothérapeute ou d’une association, par exemple : les débiteurs anonymes. Car la dépense compulsive est souvent le signe d’un mal-être plus profond, que le conjoint ne peut pas résoudre seul.C’est bien connu, il n’est pas possible de changer quelqu’un du jour au lendemain. Si votre conjoint est dépensier, ce sera un changement de plus ou moins longue haleine : il faudra être patient(e). Ce qui est certain, c’est que pour éviter les conflits d’argent dans le couple, il vous faudra suivre vos comptes régulièrement et vous donner des objectifs communs, des « carottes » pour tout effort fourni par l’autre dans la maîtrise de ses dépenses.Votre objectif commun : retrouver le plaisir de dépenser l’argent ensemble !

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.