École ou Université : quelles différences ?

Fabienne Cornillon - publié le 18/12/2019 à 10:22

C'est un choix auquel tout futur bachelier est confronté à un moment ou à un autre : décider de son établissement d'enseignement supérieur. Mais la différence entre école et université n'est pas toujours évidente, et les idées reçues ont la vie dure ! Radins.com vous aide à faire le point.

Des différences de prix impressionnantes

C'est la première chose à laquelle vous penserez, et sans doute l'une des moins négligeables. La différence de prix entre les écoles et les universités est parfois impressionnante. Les frais d'inscription à l’université sont compris entre 0 € (pour les boursiers à échelon maximal) et 243 € maximum l'année pour les masters. Notre pays propose des frais d'inscription universitaire parmi les moins chers au monde !

Pour une école, le prix est particulièrement aléatoire, selon les matières enseignées, la renommée, et le rayonnement international. Mais le prix moyen d'une école se situe entre 6 000 € et 8 000 € ! Il ne s'agit donc pas du tout des mêmes engagements.

Le réseau d'entreprises

Les étudiants cherchent désormais des filières leur permettant d'avoir des débouchés professionnels facilement. Or, les écoles possèdent généralement beaucoup d'entreprises partenaires, en France ou à l'étranger. Le but étant que les étudiants puissent effectuer des stages dans les entreprises partenaires, et qu'ils aient une chance d'être embauchés rapidement à la fin de leurs études.

Pour beaucoup d'enseignants, la principale différence entre les écoles et les universités réside dans ce réseau d'entreprises. Cependant, au vu de l'augmentation du nombre de formations professionnelles dans le domaine public, les universités se dotent elles aussi de partenaires, et se constituent un véritable réseau.

Les filières concernées

Quelles sont les filières de prédilection des écoles ? Il y a, bien sûr, les écoles de commerce et d'ingénieur, mais on retrouve aussi bien d'autres filières : communication, cinéma, beaux-arts, maquillage de scène, stylisme, marketing, notariat, etc. Vous avez donc largement le choix !
 

En revanche, de nombreux domaines comme la médecine, l'histoire, les sciences, les lettres, les langues et les sciences humaines et sociales s’étudient à l’université.

Cependant, de plus en plus de formations professionnelles voient le jour dans les universités, et s'attaquent aux domaines de prédilection des écoles comme le commerce, le marketing ou la communication. Il est donc tout à fait possible de suivre des études de marketing sans passer par une école, par exemple.

Les débouchés

De manière générale, il est établi que venir d’une grande école permet de trouver un emploi plus rapidement. En effet, les entreprises considèrent que le potentiel de l’étudiant est plus important dans la mesure où il a passé un concours parfois complexe pour entrer dans cette école. De plus, les écoles visent l’insertion dans la vie active tandis que l’université est plus théorique.

L'expérience professionnelle : d'une importance capitale

Les écoles l'ont compris depuis longtemps, l'expérience professionnelle est particulièrement importante pour l'étudiant. Stages, alternance ou contrats professionnels sont de mise dans la plupart des grandes écoles. Mais les universités commencent à mettre en place de nombreuses formations permettant également d'en bénéficier ! Licences et masters professionnels ont de plus en plus la cote auprès des étudiants.

Le stage est particulièrement prisé par les universités, l'alternance ayant encore un peu de mal à s'y faire une place.

Le risque des écoles non reconnues par l'État

Qu'est-ce qu'une école non reconnue par l'État ? Ces établissements offrant des formations en commerce, cinéma, art, ou journalisme sont des écoles privées qui ne sont pas administrées ni subventionnées par le gouvernement. Ainsi, leurs diplômes ne sont pas reconnus par l'État, même si les formations sont parfois de très bonne qualité. On ne parle d'ailleurs pas de « diplômes », mais de « certificats ».

Sans entrer dans un débat sur la qualité des cours, qui diffère foncièrement d'une école à l'autre, ces établissements fonctionnent en grande partie grâce aux frais d'inscription de leurs élèves. Et ces frais sont souvent extrêmement chers, parfois jusqu'à 15 000 € l'année ! Payer autant pour ne pas avoir de diplôme reconnu n'est donc pas forcément la meilleure solution. Renseignez-vous sur le statut des écoles qui vous intéressent avant de vous y inscrire, ainsi que sur leur niveau.

Attention aux idées reçues !

Pour beaucoup, université rime avec amphithéâtres surchargés, tandis que les écoles sont censées permettre des cours en petits groupes. Sachez que la plupart des formations se font aussi en petits groupes, et que les amphithéâtres sont rarement surchargés après la première année (la plupart des étudiants n'ont plus que des cours en groupe dès la seconde année). De nombreuses universités possèdent des pôles de recherche et des équipements tout aussi performants que la plupart des écoles, et il est tout aussi possible de partir à l'étranger depuis une école qu'une université.

Quant aux écoles, elles ne sont pas uniquement réservées aux « fils à papa » ! Il est possible d'obtenir des aides financières de la part de l'État ou de certaines écoles, de demander un prêt étudiant, ou encore de travailler en alternance dans de nombreuses écoles, ce qui permet de financer au moins une partie des études.

Les universitaires ne sont pas voués au chômage. Avec une bonne formation, y compris pour les étudiants en thèse, en recherche, ou dans des filières réputées « sans avenir », de bonnes études et le passage de divers concours permettent de trouver un emploi dans l’année qui suit la fin de ses études.

Choisir le projet qui plait réellement

Vous devez avant tout vous renseigner sur les formations qui vous plaisent, et voir quelles sont les écoles et universités qui les proposent. Regardez dans toute la France ! Vous n'êtes pas obligé de rester dans votre région. Si vous avez du mal à partir à cause de problèmes financiers, il existe de nombreuses solutions. Le budget doit venir après le choix de vos études dès lors que cela est envisageable. Si vous trouvez une école à 8 000 €, mais qu'un master à 500 € vous donne la même formation, n'hésitez pas à privilégier le master !

Prenez en compte la renommée des écoles et universités qui vous intéressent, les possibilités de stages, de séjours à l'étranger, la situation, la qualité des cours, les témoignages, et choisissez en fonction ! Les deux domaines possèdent des qualités. Au final, le choix vous revient !

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.