Je n’arrive pas à avoir un bébé : faut-il faire un bilan d’infertilité ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Quand le bébé tant attendu met du temps à arriver, le couple remet souvent en question sa fertilité. Pour dissiper les doutes sur sa fécondité et se faire aider pour procréer, il est recommandé de faire un bilan d’infertilité. De quoi s’agit-il ?

Je n'arrive pas à avoir un bébé, dois-je m'inquiéter ?

Si vous n’arrivez pas à avoir un enfant du premier coup, ce n’est pas forcément parce que vous avez des problèmes d’infertilité. En effet, il faut du temps à l’organisme de la femme pour que la fécondation se mette en place. D’une manière générale, une première grossesse ne s’annonce qu’après 4 cycles menstruels. Les chances de tomber enceinte à chaque cycle diminuent également avec l’âge. Si les chances de grossesse spontanée sont de l’ordre de 25 % à chaque cycle, à 25 ans, elle tombe à 15 % à partir de 35 ans C’est pour cette raison qu’il est important de s’armer de patience dans l’attente d’une grossesse. Si après une année de rapports réguliers et non protégés, vous n’arrivez toujours pas à tomber enceinte, c’est le moment d’envisager un bilan d’infertilité.

En quoi consiste un bilan d'infertilité ?

Le bilan d’infertilité consiste à déterminer les raisons physiologiques, mais aussi psychologiques qui vous empêchent de tomber enceinte. Pour faire ce bilan, vous devez prendre rendez-vous auprès de votre gynécologue et arriver en couple le moment venu. Avant d’effectuer les examens cliniques et les diverses analyses, le praticien vous fait passer un entretien. Il vous demande votre âge, les pathologies que vous avez contractées et les traitements que vous avez suivis. Il évaluera également si vous avez un excès de poids ou au contraire une trop grande maigreur. En effet, tous ces facteurs risquent de freiner la procréation. Le médecin ne manquera pas non plus de vous demander si vous vous êtes exposé à des produits toxiques, si vous avez subi certains traumatismes psychologiques ou si vous prenez de la drogue et fumez, car ce sont autant de causes qui peuvent entraîner l’infertilité.Une fois cet entretien réalisé, le praticien procède à une analyse du sang, mais aussi de votre glaire cervicale, pour déterminer si tout est normal. Une échographie pelvienne ainsi qu’un examen approfondi de votre utérus et de vos trompes sont également effectués afin de vérifier s’il n’existe pas d’éventuelles anomalies. Si tout va bien de votre côté, une analyse de sperme est réalisée sur votre mari pour voir si ses spermatozoïdes sont suffisamment mobiles et sains pour pénétrer votre ovule.

Tomber enceinte : tout n'est pas question de gamètes

Si tous les examens s’avèrent normaux, le médecin parle d’une « infertilité inexpliquée ». Dans ce cas, la cause du trouble peut être d’ordre psychologique. Peut-être, désirez-vous avoir des enfants, mais avez-vous peur de devenir mère ? Peut-être que ce sont des accidents de la vie traumatisants comme le fait d’avoir perdu un premier enfant qui est la raison de votre difficulté à tomber enceinte ? Dans ces cas, il est recommandé de recourir à un thérapeute qui saura vous aider à surmonter la situation. Il se peut aussi que votre désir d’avoir un enfant soit si fort et omniprésent que cela crée un blocage, tant la situation vous angoisse. Pour vous déstresser, il est conseillé de ne pas rester focalisé sur votre envie de grossesse. Sortez en couple, voyagez...

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.